Perpignan : la guerre est déclarée entre le maire Louis Aliot et l'influenceur Nasdas

Via un communiqué publié ce jeudi, la mairie de Perpignan accuse la star de Snapchat de s'afficher sur les réseaux sociaux avec un avocat "défenseur de Daesh". 

Perpignan : la guerre est déclarée entre le maire Louis Aliot et l'influenceur Nasdas
100% RADIO
Perpignan : la guerre est déclarée entre le maire Louis Aliot et l'influenceur Nasdas
Pyrénées-Orientales
modifié le 28/07/2022 à 17:56

 

Les tensions font rage à Perpignan entre le maire Louis Aliot et l'influenceur du quartier Saint-Jacques Nasdas. Un conflit qui date d'il y a déjà plusieurs mois et qui prend une nouvelle forme ce jeudi 28 juillet, après la publication d'un communiqué de la mairie de Perpignan. La municipalité accuse la star de Snapchat de se présenter avec un avocat "défenseur de Daesh" sur l'une de ses vidéos. 

Une mésentente qui commence à dater

Cela fait déjà depuis plusieurs mois que ce conflit est né. On vous racontait sur notre antenne il y a quelques semaines cette opération caritative de Nasdas stoppée par la police municipale de Perpignan. Une première "brouille" affichée entre le maire du Rassemblement National et la star d'un quartier populaire de la ville.

Plus récemment, Louis Aliot s'est indigné en conseil municipal perpignanais d'une possible implication de l'influenceur dans le rachat de onze commerces vacants du centre-ville (rue de la Cloche d'Or). Selon le maire, il s'agirait d'un projet qui aurait vocation à implanter plusieurs commerces de restauration halal. Un projet "en opposition avec ce que nous voulons faire du centre-ville", déclarait Louis Aliot. Nasdas et son équipe se défendaient alors de ne pas faire partie de l'opération. Une position qu'ils défendent toujours aujourd'hui.  

C'est à la suite de cette nouvelle opposition, que l'avocat du racheteur des onze commerces vacants s'était exprimé dans la presse pour préciser qu'il s'agissait d'un projet bien plus vaste qu'une installation stricto sensu de commerces de restauration halal. Ce même avocat, Me Ilyacine Maallaoui, est désormais dans le viseur de Louis Aliot.

Nasdas attaqué pour apparaître avec un "défenseur de Daesh"

C'est ce jeudi 28 juillet que la mairie de Perpignan a décidé de passer à l'offensive. Pour la municipalité, "l’influenceur Nasdas montre sa véritable personnalité", c'est comme ça qu'elle titre même son communiqué publié ce jour.  "Alors que la Ville de Perpignan vient de faire savoir son intention de préempter des baux commerciaux ; alors qu’une opération de rachat extrêmement floue est en cours, ce dernier s’affiche sur les réseaux sociaux aux côtés de son avocat", lit-on sur ce dernier. 

La mairie parle bel et bien de Me Ilyacine Maallaoui, un conseil de l'influenceur désormais affiché "au grand jour". On le voit en effet dans une vidéo Snapchat où Nasdas le présente comme "l'un des meilleurs avocats de France". "Ilyacine Maallaoui est malheureusement connu pour avoir défendu Sofien Ayari, impliqué dans les attentats du 13 novembre à Paris et qui avait été arrêté en même temps que Salah Abdeslam par la police belge à Molenbeck en mars 2016", dénonce alors la Ville dans son communiqué.

Pour Louis Aliot et son équipe, "ce choix est une insulte à toutes les familles de victimes quelques jours à peine après la fin du procès des attentats du 13 Novembre. Il révèle aussi que derrière la personnalité médiatique se cache un tout autre personnage dont les actes commencent à révéler les véritables orientations.


"Un ras-le-bol" du côté de Nasdas, "un raccourci" pour l'avocat

Joint par notre rédaction, le directeur technique de Nasdas, nous indique avoir pris connaissance du communiqué de la mairie. "Me Maallaoui est un avocat que l'on connaît depuis des années, et qui vient du même quartier que Nasdas", répond Sergio Marques Da Silva qui ne souhaite pas rentrer dans le détail de l'activité professionnelle passée d'Ilyacine Maallaoui. Il se dit "lassé" du comportement de la mairie à l'égard du Snapchateur. "On en a ras-le-bol", s'exaspère-t-il, parlant là des tensions persistantes, et des attaques de la Ville envers son équipe. 

Du côté de Me Maallaoui, c'est l'étonnement. Ce communiqué est "un raccourci" de la mairie de Perpignan. Il dit ne pas vouloir "répondre à chaud", mais pourrait engager des poursuites judiciaires sur cette attaque qui concerne son métier d'avocat. Si certains avaient des doutes, la guerre est bel et bien déclarée entre le maire de Perpignan et la star des réseaux sociaux. 

 

 

 


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

12/08/2022 17:34

Devinez ce qu'il cherchait ? 

...

Pyrénées-Orientales

11/08/2022 18:57

La vingtenaire s'en est prise à ses parents à coups de couteaux. 

...

Pyrénées-Orientales

04/08/2022 11:01

Il semblerait que la victime a été fauchée par une voiture.

...