Une décision qui devrait faire du bruit.

 

C'est une décision qui va faire bruit dans le landerneau de la Haute-Vallée de l'Aude et au-delà. Le maire de Quillan, Pierre Castel, a décidé d'ouvrir la vaccination pour tous. A l'heure où le premier ministre et les autorités sanitaires jugent "prématurée" l'élargissement de la vaccination réclamée par des personnalités politiques de premier plan comme la maire de Paris, Quillan jette un pavé dans la mare. Et publie ce post sur les réseaux sociaux : "A compter du Jeudi 29 Avril, la vaccination est ouverte à tous, hors limite d'âge, contactez le CCAS 04 30 36 80 43".

 

Les Montpelliérains, Narbonnais et Perpignanais viendraient se faire vacciner à Quillan

Joint, le maire d'abord gêné, confirme sa décision "oui c'est illégal, je pousse au crime" sourit-il. Avant de s'expliquer "ce sont les médecins vaccinateurs qui l'ont demandé, ils ont trop de vaccins et il faut les utiliser" ; "si vous passez par Doctolib ce sont les gens de Montpellier, Narbonne ou Perpignan qui viennent se faire vacciner ici". Il assume "je suis le même chemin que le maire de Couiza, mon ami Jacques Hortala" qui fait de même "j'ai eu des réclamations parce que Couiza l'a déjà fait". Craint-il un signalement de l'Agence Régionale de santé Occitanie (ARS) et d'éventuelles sanctions ? "Non" rigole-t-il "l'ARS quand elle vient tester les écoles de Quillan, elle le fait à Limoux" explique ce gaulliste "toujours révolté". 

 

Le maire de Couiza dément avoir fait de même

Contacté, Jacques Hortala le maire de Couiza ne confirmait pas les propos tenus par son collègue de Quillan "ouvrir la vaccination pour tous : ce n'est pas de ma compétence, c'est celle de l'ARS et du conseil départemental", ajoutant "ce mercredi une vaccination a eu lieu avec le Conseil départemental et le SDIS11 à Couiza, 198 personnes ont été vaccinées. S'il y avait des doses de reste, ç'aurait été bizarre de ne pas les utiliser."

Un original Pierre Castel ? "Monsieur Castel fait ce qu'il veut chez lui. On a nos positions personnelles, moi je suis favorable à l'ouverture de la vaccination à tout le monde sous réserve qu'il y ait des doses. Mais depuis le début nous nous en tenons à nos compétences propres." 

 

L'ARS réagissait jeudi soir 

Peu avant 20h30 ce jeudi, l’ARS Occitanie et la Préfecture de l’Aude apportait "un démenti formel" qui s'apparentait plus à un rappel à l'ordre envers la mairie, rappelant que le "centre de vaccination rattaché au Centre hospitalier de Limoux [...] ne dépend pas de la mairie de Quillan" et soulignant qu'il est "inutile de se présenter au centre de vaccination de Quillan si vous n’êtes pas une personne prioritaire, telle que définie par la stratégie nationale de vaccination". 

 

Photo d'illustration.