Les faits se sont produits début novembre à Saint-Jean.

 

Un policier accusé d'avoir arraché le masque d'un gendarme a été condamné mardi pour violences et a écopé d'une amende de 600 euros devant le tribunal correctionnel de Toulouse, a indiqué mercredi à l'AFP l'avocate du gendarme.

Appelés pour tapage à Saint-Jean, dans la banlieue de Toulouse, pendant le confinement de l'automne 2020, les gendarmes ont vu "un attroupement de personnes dans un jardin. Une des personnes est venue à leur rencontre sans masque et alcoolisée", a déclaré Me Hélène Saint-Aroman, avocate du gendarme qui s'est porté partie civile. "Il s'est avéré que cette personne était un policier. Au lieu de faire profil bas, il était particulièrement agressif et a demandé aux militaires de "dégager de là" et "a arraché le masque au gendarme", selon le militaire et ses collègues présents sur place, a-t-elle précisé.

Le policer, condamné à 600 euros d'amende et 400 euros de dommages et intérêts, pour "violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique", a reconnu partiellement ces accusations, précisant avoir bu au cours d'un repas avec des amis. Il a cependant nié avoir arraché volontairement le masque au gendarme, tout en regrettant une possible "maladresse".

 

avec AFP.