L'automobiliste de 19 ans est en garde à vue

 

Un policier toulousain a frôlé la mort dans la nuit de dimanche à lundi.

Un chauffard lui a foncé dessus, le fonctionnaire a dû sortir son arme et en faire usage.

 

Le contrôle de routine dégénère

 

Les policiers de la compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) ont tenté de contrôler un véhicule suspect la nuit dernière, avenue des Etats-Unis.

Le conducteur refuse dans un premier temps le contrôle, s’arrête un peu plus loin, débarque un passager et repart. Les policiers le poursuivent toujours. Le suspect se gare puis démarre en trombe et percute le véhicule de service sérigraphié, avant de carrément foncer sur un fonctionnaire à pied.

 

Une fraction de seconde pour réagir

 

Ce dernier n’a eu d’autre choix que de faire usage de son arme : le fameux pistolet Sig Sauer réglementaire. Il loge une balle dans la voiture alors que les policiers "sont formés à ne sortir leur arme que s'il sentent leur vie vraiment en danger" nous indique une source proche de l'enquête.

 

Finalement la poursuite continue jusqu’à Pechbonnieu où l’automobiliste de 19 ans perdra le contrôle de sa voiture, percutera un muret puis sera arrêté. Connu des services, il était sous l’emprise de stupéfiants.  

Il est en garde à vue pour refus d'obtempérer aggravé, violences sur personne dépositaire de l'autorité publique, dégradation de bien public, défaut de maîtrise, conduite sous l'emprise de stupéfiants et détention de drogue.