La contestation a abouti au report des épreuves E3C du Bac.

 

Des élèves du lycée Bourdelle de Montauban, mobilisés contre la nouvelle formule du baccalauréat, ont empêché la tenue des épreuves E3C. Jusque-là des professeurs dénonçaient la désorganisation des épreuves.

Ce lundi matin, le lycée Bourdelle de Montauban a été envahi par environ 200 élèves, alors que les premières épreuves du Bac devaient se tenir : ces épreuves anticipées du contrôle continu, appelées E3C. "Nous avons rencontré le directeur d'académie, il a affirmé n'avoir pas reçu le courrier que nous lui avions adressé" explique un professeur de l'établissement dénonçant une forme de dialogue de sourds.

 

Deux départs de feu dans un lycée dépourvu d'alarme.

La situation s'est considérablement tendue lorsque quelques élèves, probablement les plus "surexcités", ont lancé un fumigène dans les couloirs, alors que les alarmes incendie avaient été désactivées au mépris des normes de sécurité ! Il s’agissait selon certains témoignages d’éviter que les élèves contestataires ne perturbent la tenue des examens... 

En tout, deux départs de feu ont été comptabilisés alors que 200 à 300 élèves déambulaient dans l'établissement. Les enseignants dénoncent l'irresponsabilité du directeur qui "refuse de fermer le lycée". "C'est un bordel sans nom, en 25 ans d'enseignement : je n'ai jamais vu ça" lâche ce même professeur. Une situation qui échappait donc à tout contrôle avant 14 heures.   

 

Les épreuves ont été reportées

Les épreuves devaient reprendre ce lundi après-midi, mais une réunion entre le proviseur, 4 élèves et 4 professeurs a finalement abouti au report des épreuves "nous avons eu une réponse et le Rectorat a décidé de reporter les épreuves d'aujourd'hui demain et mercredi" se félicitait Allan, un représentant des lycéens montalbanais, sous un tonnerre d'applaudissements. Les lycéens entendent rester mobilisés pour exiger l'annulation des épreuves. Le lycée a été évacué, puis est resté ouvert. Mais l’affaire des alarmes désactivées inquiète, au point que des parents d’élèves envisageraient de déposer plainte contre l’établissement.

 


Voir aussi

Tarn et Garonne

01/02/2020 10:03

...

Tarn et Garonne

21/01/2020 13:04

...