"Uber stup" : les trafiquants de coke fournissaient 300 clients à Toulouse

Trois individus viennent d’être mis en examen et incarcérés pour trafic de stupéfiants. La plaque tournante du trafic se trouvait cité Madrid.

"Uber stup" : les trafiquants de coke fournissaient 300 clients à Toulouse
100% RADIO
Haute-Garonne
modifié le 19/11/2021 à 16:55

 

Un vaste trafic de stupéfiants vient d'être démantelé à Toulouse. Trois trafiquants présumés ont été arrêtés « en pleine transaction » et « trois autres à leurs domiciles respectifs » mardi, dans le cadre d’une enquête initiée en juin dernier de la division anti stupéfiants (OFAST) de la police judiciaire de Toulouse, appuyée par la brigade de recherches et d’intervention (BRI).

Domiciliés à Aucamville et à la Cité Madrid à Toulouse, les mis en cause seraient les principaux membres d’une organisation bien huilée qui auraient écoulé plusieurs kilos de cocaïne à Toulouse. « 7 jours sur 7 entre 16 heures et minuit », « 300 consommateurs réguliers » se fournissaient chez ces trafiquants indique le parquet de Toulouse.

Les dealers livraient « les produits, principalement de la cocaïne, directement au domicile des consommateurs sur le modèle Uber ». L’adresse de livraison était communiquée par message par le client. Les trafiquants faisaient même leur publicité grâce aux réseaux sociaux, informant « de la disponibilité des produits, d’un nouvel arrivage ou d’un lieu de vente physique ». Car « lorsque les véhicules de livraison n’étaient pas disponibles, les clients se rendaient à un point de vente ».

Des nourrices fournissaient des lieux de stockage. La « petite » entreprise livrait des dizaines de clients par jour. 4000 euros ont été saisis mais relativement peu de produit. Les têtes de réseau ont été incarcérées, l'enquête se poursuit sur commission rogatoire.

 


Voir aussi

Haute-Garonne

07/12/2021 16:11

Quatre trafiquants présumés auraient été arrêtés.
...

Haute-Garonne

07/12/2021 07:43

Les Violets s'inclinent 2-1. 

...

Haute-Garonne

06/12/2021 14:34

Le Président du Conseil départemental de Haute-Garonne plaide aussi en faveur de...