Jamais une technologie aussi poussée n’avait été mise en place pour boire au robinet. 

Il contrôle la qualité et le bon acheminement de l’eau potable sur toute la métropole de Toulouse. Le « Comet » est opérationnel depuis cet été, situé sur les hauteurs de Pech David, ce centre de contrôle ultra-moderne gère l’eau de presque 800 000 habitants. Véolia a accepté de nous ouvrir les portes de cet établissement d'hypervision très sécurisé.  A l’intérieur : 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, les opérateurs regroupés autour d’un poste de pilotage digne de Star Trek vérifient en temps réel toutes les données et peuvent croiser les données grâce à des modules intelligents.  Avec un tel "rapatriement de données" les opérateurs peuvent même changer le lieu de captation de l'eau dans la Garonne, comme par exemple en amont ou en aval de la confluence avec l'Ariège. 

 Jérome Natta, le directeur général de la Cetom, filiale de Véolia qui gère le service des eaux à Toulouse nous assure de la bonne qualité de l'eau toulousaine "elle se détermine par des critères de potabilité déterminés par l'Agence régionale de santé" et ajoute-t-il "on va s'engager dans un programme d'amélioration des filières de traitement" car les directives européennes vont se durcir "notamment en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens, substances dangereuses et molécules chimiques". Véolia et Toulouse Métropole vont anticiper "en investissement 40 millions d'euros" pour renouveller les trois usines d'eau potable "en mettant des traitements complémentaires type charbon actif ou ultra-violet" explique le dirigeant.  

 

Toulouse, imperméable, frôle l'excellence en terme de préservation de la ressource en eau

Toulouse Métropole a signé une délégation de service public pour bénéficier de "l’eau la moins chère de France" dixit Jean-Luc Moudenc. Et c’est maintenant l’opérateur privé qui s’occupe de l’eau potable, actuellement pour 705 000 habitants. Dans la salle des commandes, les agents de Véolia pilotent 5000 capteurs dispatchés pour vérifier les fuites et la qualité de l’eau que vous buvez : 80 sondes qualité, 1500 prélocalisateurs de fuites, 300  hydrophones ; "ils permettent de mesurer le bruit qu'émettent les fuites, et en fonction de cette analyse, on peut choisir la bonne intervention pour aller chez l'usager ou intervenir sur le domaine public" explique Laure Belmudès, directrice du pôle intelligence appliquée chez Cetom. 

Les canalisations d'eau de Toulouse bénéficient déjà d'un des meilleurs rendement en France "10% de perte sur la ville" et "environ 14% sur la Métropole". L'objectif : gagner encore 2 à 3 points de préservation de la ressource sur les six prochaines années, "ça passe aussi par le renouvellement patrimonial des réseaux" explique  Jérome Natta.

Toulouse Métropole envisage un centre similaire pour gérer l'assainissement à Ginestous, cette fois c'est Suez qui opèrera.  

 


Voir aussi

Haute-Garonne

20/10/2021 14:10

Les gendarmes de Muret ont lancé un vaste coup de filet ce mercredi.

...

Haute-Garonne

20/10/2021 09:53

Elle entend, comme le père de famille de Cugnaux récemment, faire entendre ses...

Haute-Garonne

19/10/2021 14:01

La victime de 28 ans a été héliportée aux Urgences. 

...