19 heures, place du Capitole à Toulouse ce mercredi, les élus des trois grandes collectivités - mairie de Toulouse, département, région - se rassemblaient pour une minute de silence en hommage à Samuel Paty. L'enseignant francilien décapité par un terroriste, parce qu'il avait montré en cours des caricatures de Mahomet. Une Marseillaise a été entonnée.

Premier adjoint à la mairie de Toulouse, Daniel Rouget estimait devoir "montrer que la République est unie, elle croit en ses valeurs et se manifeste". Nadia Pellefigue la vice-présidente de région Occitanie évoquait "l'urgence de fraternité pour lutter contre le terrorisme qui s'est exprimé" affirmant par cet hommage "rendre valeur à la République laïque et éclairée, à la liberté et ses combattants comme l'était Samuel Paty".