Toulouse. L'annonce d'Emmanuel Macron sur le RER "fera pschitt s'il n'y a pas de financement" prédit J-L. Moudenc

Le maire de Toulouse, qui a toujours été sceptique sur le dossier du RER, ne se satisfait pas des seules déclarations d'intention. 

Toulouse. L'annonce d'Emmanuel Macron sur le RER "fera pschitt s'il n'y a pas de financement" prédit J-L. Mo
100% RADIO
Toulouse. L'annonce d'Emmanuel Macron sur le RER
Haute-Garonne
modifié le 28/11/2022 à 22:38

 

Le pavé dans la mare. A la surprise générale, Emmanuel Macron a proposé ce lundi des projets de RER dans 10 métropoles françaises. "Un coup d’accélérateur [...] pour tenir notre ambition écologique" a expliqué le chef de l'Etat prenant de court parlementaires, élus locaux et même le gouvernement. Il faut maintenant "sélectionner les métropoles, les tracés et la répartition des financements entre l’Etat, les régions et les opérateurs" dans un dossier qui sera piloté par la première ministre, Elisabeth Borne. 

 

Satisfecit de "Rallumons l'Etoile" prône le développement ferroviaire 

L’annonce a eu un certain écho à Toulouse où l’association "Rallumons l’Etoile" propose depuis plusieurs années des TER cadencés pour décongestionner la Ville rose ; "comme à Strasbourg, il faut cadencer à la demi-heure de 5 heures à 22 heures partout où cela est possible" souligne Benoit Lanusse, président du collectif pour qui ces annonces sont "une bonne nouvelle". Récemment son projet en étoile évalué à plus de 3 milliards d’euros a été revu, version light. Une branche au nord direction Castelnau, une autre à l'ouest. Tisséo s’est dit prêt à l’étudier, la Région et le département aussi ; "entre Colomiers et les Arènes il y a deux rames dédiées pour faire des allers retours ça veut dire qu'en milieu de journée il n'y a qu'un train par heure" regrette-t-il. Une rencontre se tient début décembre entre Préfecture, Région, Métropole-Tisséo, Département pour discuter d'un comité de pilotage des études multimodales ; "Toulouse ne peut pas rester à quai" tance Benoit Lanusse qui voudrait que les collectivités s'entendent pour "ce choc d'offre" dès 2024. 

 

Jean-Luc Moudenc répond oui.... mais

Le patron de la Métropole, Jean-Luc Moudenc, a toujours été très sceptique sur le RER toulousain. Une fois de plus l’élu pose la question de la réalité du financement ; "les déclarations fracassantes du Président marquent un encouragement de l'Etat, est ce que cela change la donne ? Je ne sais pas. Si c'est une déclaration qui est suivie d'effets oui, car ça amènera des moyens financiers, si c'est juste une déclaration d'encouragement ça fera pschitt" tempère le patron de l'exécutif métropolitain qui a toujours indiqué "ne pas vouloir mettre un euro sur le RER" ; "nous démarrons dans quelques semaines le projet de 3e ligne de métro connecté au système ferroviaire, c'est déjà une contribution que nous amenons au développement du train" rappelle-t-il. 

 


Voir aussi

Haute-Garonne

02/02/2023 14:33

Le président du TFC, Damien Comolli, s'est exprimé ce jeudi matin sur la...

Haute-Garonne

02/02/2023 14:22

Selon nos informations, neuf trafiquants présumés sont actuellement entendus en...

Haute-Garonne

02/02/2023 14:00

La surface du fuselage des A350 se dégradait.

...