Toulouse : encore des débordements lors de la 2e manifestation des lycéens

Toulouse : encore des débordements lors de la 2e manifestation des lycéens
Haute-Garonne
Par 100% Radio

De petits groupes de jeunes ont semé la pagaille après la dispersion des vrais manifestants. 


La manifestation des lycéens a encore dégénéré ce mardi à Toulouse. Comme la veille. 4 policiers ont été blessés par des jets de projectiles, 1 jeune manifestant de 17 ans a été sérieusement blessé au visage par un retour de flammes. On comptait au moins 20 interpellations, suite à des violences envers les forces de l’ordre, des jets de projectiles, des incendies de poubelles et de mobiliers urbains. Une vingtaine d’établissements scolaires étaient en grève en Haute-Garonne.  

On comptait 500 (selon préfecture) à 2000 participants (source syndicale) à la manifestation de 14h00. Partie de Jean-Jaurès, les jeunes ont défilé dans une ambiance bon enfant jusqu'à Saint-Cyprien, où l'ambiance s'est subitement tendue.​ 

Ariège

Ariège

Le cortège protégé contrairement à la veille par les syndicalistes de la CGT - et composé également de quelques gilets jaunes - a été bloqué par les forces de l'ordre au moment d'emprunter la rue de la République. Des négociations ont été entamé avec les renseignements territoriaux, mais au moment où trois lycéens (Sophie de Déodat de Séverac, Nathan et Clément de Berthelot) ont été désignés pour rencontrer les services de l'Etat, la police a reçu des projectiles. Les forces de l'ordre ont alors répliqué à coups de gaz lacrymogènes, dispersants les manifestants. 

Une souricière a été ensuite mis en place par les policiers : CRS, sureté départementale, mais aussi policiers de la Bac, la CSI et la BST. Un dispositif empêchant les manifestants de se diriger vers le centre ville. Vers 17h il ne restait qu'une centaine d'irréductibles à Saint-Cyprien, plutôt des fauteurs de troubles. Ces derniers ont joué au chat et à la souris avec la police, allumant des feu de détritus et dressant des barricades entre St Cyprien et le quartier des Arènes.

La cellule opérationnelle départementale, réunissant notamment les services de sécurité et de secours, a été activée en préfecture à 8h30 pour suivre l’évolution de la situation. Les personnels de la police nationale et les forces mobiles ont été mobilisés.

La rue du Pont St Pierre bloquée par la police. Les lycéens les plus virulents ont allumé des incendies.

La rue du Pont St Pierre bloquée par la police. Les lycéens les plus virulents ont allumé des incendies.


Voir aussi

Haute-Garonne

09/12/2018 00:25

Des militants radicaux ont semé le chaos ce samedi soir en marge de la manifestation. 28...

Lire la suite
Haute-Garonne

07/12/2018 10:59

Plusieurs lycées sont à nouveau bloqués ce vendredi.

...

Lire la suite
Haute-Garonne

06/12/2018 09:42

Les lycées Raymond Naves, Bellevue ou encore Ozenne sont bloqués ce jeudi.

...

Lire la suite