Tarbes et Auch rétrogradés : les réactions

Tarbes et Auch rétrogradés : les réactions
Hautes-Pyrénées
Par Brice Vidal

Les réactions se multiplient après l'annonce de la sanction de la DNACG.  


Tarbes, club historique du rugby français, a été rétrogradé en Fédérale 2, la quatrième division nationale, pour raisons financières, a-t-on appris jeudi auprès de la Fédération Française de Rugby. Cette décision a été prise mardi après l'audition du club par la direction nationale d'aide et de contrôle de gestion (DNACG) de la Fédération, a indiqué la FFR. La direction du club, qui peut faire appel, n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter cette information. "Voir Tarbes en Fédérale 2, c'est assez impensable" mais "il y a un trou d'argent assez conséquent dans la tirelire du club qui entraîne aujourd'hui que l'instance suprême de contrôle financier a décidé que Tarbes n'avait plus sa place en Fédérale 1", a réagi Alain Doucet, membre du comité directeur de la FFR auprès d'un correspondant. Tarbes, champion de France de première division en 1920 et 1973, avait déjà été rétrogradé la saison dernière de Pro D2 en Fédérale 1 pour raisons financières et pour avoir présenté des documents falsifiés. Le club se disait victime d'un partenaire qui avait promis de verser d'importantes sommes et aurait fourni en appui de sa promesse ces documents, inclus dans la présentation des budgets prévisionnels à la Ligue Nationale de Rugby. L'affaire est désormais entre les mains de la justice. Le club a terminé 4e de la saison régulière de la Poule Elite de Fédérale 1 mais ne participera pas aux phases finales, conformément à la décision de la FFR datant du mois de janvier et empêchant les clubs n'ayant pas apporté les garanties financières suffisantes de pouvoir prétendre à une montée en Pro D2. Auch, autre club historique du rugby membre de la Poule Elite de la Fédérale 1, a lui été rétrogradé en Fédérale 3, a-t-on appris mercredi auprès de la FFR et du club, après avoir déposé le bilan début avril. 

La réaction d'Alain Doucet interrogé par Régis Bachelu

La réaction de l'un des plus emblématiques entraîneurs de Tarbes, qui a aussi officié à Auch, Henri Broncan.  


Voir aussi

Hautes-Pyrénées

16/11/2017 17:48

Un retraité a tué sa femme avant de se donner la mort.

...

Lire la suite
Hautes-Pyrénées

16/11/2017 11:23

Les auteurs et complices viennent d'être condamnés.

...

Lire la suite
Hautes-Pyrénées

15/11/2017 18:28

Le Bigourdan reste en prison pour le moment.

...

Lire la suite