Les accidents graves, voire mortels, se multiplient sur les routes de Haute-Garonne.

 

Un motard tué 
Ce lundi 15 avril, un motard de 44 ans a percuté une voiture à Roques, au sud de Toulouse, route de Frouzins, vers 7h30 du matin.

L'homme n'a pas survécu à ses blessures. Il se serait déporté sur la gauche afin d'éviter une camionette devant lui qui freinait. C'est le 14e décès dépuis le début de l'année sur les routes du département.

 

Un sexagénaire tué par un train

Par ailleurs, ce lundi, un homme de 64 ans était au volant de la voiture, vers 7h, quand il a été percuté par un TER qui faisait la liaison entre Foix et Toulouse. Il n'a pas survécu.

La circulation des trains a été perturbée une grande partie de la journée. Une enquête est en cours, à ce jour; selon nos informations, il est trop tôt pour dire si les barrières et les signalisations ont fonctionné normalement.
Les gendarmes de Villefranche-de-Lauragais sont chargés de l'enquête.

LIRE AUSSI > Un conducteur sexagénaire meurt percuté par un train au sud de Toulouse 

La SNCF rappelle d'ailleurs quelques règles de sécurité : "Quand les feux commencent à clignoter, il faut immédiatement s'arrêter avant le passage à niveau. Sans barrière, il faut s'arrêter au panneau stop. Un train lancé à pleine vitesse ne peut pas s'arrêter. Par exemple à 90km/h, il faudrait 800m avant son arrêt."

Un accident grave dans le Lauragais 

Lundi toujours, un autre accident grave est survenu, cette fois dans le Lauragais, au niveau de Maurens, un peu avant Saint-Felix-Lauragais.

Il était 17h30 quand une Clio qui roulait vers Revel s'est déportée sur la voie opposée et a a percuté un camion, avant qu'une autre voiture ne lui rentre dedans par derrière.

La conductrice de la Clio, née en 1975 (44 ans), a été héliportée dans un état grave.

 

Vitesse excessive

Dimanche 14 avril, vers 15h, les gendarmes du Peloton motorisé de Toulouse ont interpellé un quinquagénaire qui circulait au guidon d'une moto ancienne à une vitesse élevée.

"Le pilote a immédiatement expliqué qu'il roulait vite dans le cadre de sa rééducation suite à un grave accident de moto qui s'était traduit par un séjour de deux ans dans un centre hospitalier. Pour cette raison, il avait réalisé un calage avec du papier bulle sur la selle de sa Moto-Guzzi de 1991. Gants de soudeur et casque suranné achevait la panoplie du motard", écrivent les gendarmes sur leur page facebook. 


L'homme, habitant le secteur, a été verbalisé pour la vitesse excessive et  invité par les motocyclistes de la gendarmerie à se munir d'équipements de protection aux normes actuelles.