Réforme du bac : quelles spécialités dans quels lycées? On vous dit tout

Réforme du bac : quelles spécialités dans quels lycées? On vous dit tout
Occitanie
Par 100% Radio

L'académie de Toulouse a dévoilé les spécialités que devront choisir les futurs élèves de 1ere. 


​​En ces temps de vacances, on n'a pas forcément envie de penser à la rentrée, encore moins au Bac et à sa future réforme...

Et pourtant, l'académie de Toulouse a dévoilé vendredi 21 décembre les spécialités qui seront enseignées dès septembre 2019 dans les lycées. 
En effet, les classes S, L ou ES vont disparaître pour ceux qui passeront le bac en 2021, c'est à dire ceux qui sont actuellement en 2nde. 

Trois spécialités seront enseignées en classe de 1ere et deux en terminale, en plus d'un tronc commun.

Un tronc commun

Ce tronc commun représentera, en gros, 50% du temps et sera de 16h en voie générale, 13h à 14h en voie technologique
Il inclut le francais (en 1ère), l'histoire-géographie, les langues vivantes A et B, l'éducation physique et sportive, l'enseignement moral et civique et l'enseignement scientifique.

 

Trois spécialités en 1ere et deux en terminale

Concernant les spécialités, elles seront enseignées 4h par semaine en 1ère et 6h en terminale pour les voies générales (soient 12 heures hebdomadaires).

Les élèves devront choisir trois spécialités en première et deux en terminale parmi douze spécialités proposées. 

Les spécialités sont les suivantes :  arts /  biologie-écologie / histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques / humanités, littérature et philosophie / langues, littérature et cultures étrangères / littérature et cultures de l’Antiquité / mathématiques / numérique et sciences informatiques / physique-chimie / sciences de la vie et de la terre / sciences de l’ingénieur / sciences économiques et sociales.

Pour les voies technologiques les enseignements de spécialité dépendront de la série (STMG, ST2S, STHR etc).

 

Les spécialités lycée par lycée 

Ce vendredi, l'académie a donc dévoilé la liste détaillée des spécialités enseignées dans les lycées. 

Premier constat : quasiment tous les établissements de l'académie proposent six spécialités indentiques : humanité, littérature et philosophie / histoire, géographie, géopolitique et sciences politiques / SES / maths/ physique-chimie et SVT. 

 

Certains y ajoutent ensuite d'autres choix.
A Toulouse, par exemple, Fermat propose des spécialités scientifiques comme "sciences de l'ingénieur", et " numérique et sciences informatiques" ; alors que le lycée Raymond Naves a "arts plastiques" et "théâtre".
A Fonsorbes, le lycée Clémence Royer a choisi "numérique et sciences de l'informatique" mais aussi "littérature, grec et latin". 

Dans le Tarn, le lycée Laperouse d'Albi propose "histoire des arts", et "musique", quand le lycée Borde Basse de Castres axe sur les sciences.

>> La liste complète des spécialités par lycées de l'académie de Toulouse est accessible ICI. <<

 

Manque de concertation ?

De nombreux professeurs et parents d'élèves s'inquiètent de cette réforme.

"Il va y avoir une réunion dans chaque établissement en janvier. Mais il y a un manque de concertation, pas de présentation au préalable. Je trouve que faire choisir des spécialités aux enfants de 15 ans c'est beaucoup trop tôt, ils ne seront pas matures et enchaînés ensuite pour la suite de leurs études", souligne Brigitte Morhain, présidente de la PEEP en Haute-Garonne, une association de parents d’élèves. 

Problèmes d'organisations ?

Marc le Mailheu, professeur de maths à Toulouse voit lui un autre problème, pratico-pratique :  "Il y a beaucoup de menus possibles, ça va poser de grosses difficultés d'organisation pour les chefs d'établissements... Les classes vont être scindées en différents groupes, sachant que chaque élève a possiblement des options différentes des autres ! Ca va être compliqué dans la gestion des salles, des enseignants, mais aussi des groupes. " 

Certains craignent enfin que tous les lycées ne soient pas logés à la même enseigne et qu'il y ait un problème d'équité. 

 

 


Voir aussi

Occitanie

12/03/2019 11:29

C'est ce que souhaite une majorité de français.
...

Lire la suite
Occitanie

07/03/2019 09:40

Ce jeudi, comme hier, des surveillants se sont mobilisés au pénitentiaire de...

Lire la suite
Occitanie

27/02/2019 08:45

Nos agriculteurs ont la côte à Paris !
...

Lire la suite