L’un jeunes soldats a été très gravement blessé à l’arme blanche devant la boîte de nuit « l’Opium ».

Il a été transporté en urgence absolue à l’hôpital Rangueil. Mais on a appris peu avant midi que son pronostic vital n’était plus engagé. Les trois autres ont été plus légèrement blessés. Ils ont été évacués à l'hôpital Purpan. Ils sont âgés de 18 à 22 ans.

 

Les militaires qui ont été blessés devraient être entendus dans la journée par les enquêteurs. Des témoins ont pu apporter des éléments sur cette rixe, qui a vraisemblablement débuté à l’intérieur de l’établissement de nuit. Les groupes ont été sortis par les vigiles. Il y avait plusieurs agresseurs.

 

On ignore pour l'heure les circonstances de cette agression et si les militaires ont été attaqués par rapport à leur statut de soldat. En tout cas, aucune interpellation n’a eu lieu pour le moment.

La Brigade Criminelle de répression des atteintes aux personnes est chargée de l'enquête.