Portrait d'une escort-girl toulousaine, loin du 7eme ciel

Portrait d'une escort-girl toulousaine, loin du 7eme ciel
Haute-Garonne
Par 100% Radio

Il y a l'argent facile, mais aussi les violences et les agressions.


Comment lutter contre la prostitution ?

En Haute-Garonne, une commission départementale - incluant la préfecture, les collectivités, le procureur et des associations - y travaille depuis un an.
Ils ont réussi à aider 12 femmes : 11 nigérianes et 1 bulgare , agées de 29 ans en moyenne.

Une loi de 2016 a abrogé le délit de racolage et instauré la pénalisation des clients. Pour certaines associations, cette mesure pousse de nombreuses prostituées à la clandestinité.

Jusqu'à 8 000 euros

De plus en plus de personnes se lancent aussi dans l'escort, recevant des clients chez elles ou à l'hôtel. Des clients les contactent après avoir épluché des photos sur internet.

C'est le cas d'Alice [ le prénom a été modifié, ndlr ], qui vit à Toulouse et a une vingtaine d'années.
Mariée, elle se retrouve voilée de la tête au pied puis est délaissée et n'a plus un sou. Après avoir regardé des émissions de télé, elle s'intéresse aux travailleuses du sexe et franchit le pas. Les fins de mois sont alors moins difficiles. "J'ai pu gagner, au maximum 8000- 8500 euros", raconte Alice.
Mais son premier client n'a pas été facile. "On se sent sale, on a peur, on se demande si on ne va pas attraper une maladie", confie-t-elle.

Des timides, des hommes mariés

Ses clients? "Ce sont beaucoup d'hommes mariés qui aiment leurs femmes mais avec lesquelles il ne se passe plus rien. Des petits jeunes timides aussi et des hommes très très vieux qui ne réagissent plus..."

Dans son petit appartement moderne, Alice affirme travailler hors de tout réseau, sans proxénète. 

Elle met en garde les jeunes femmes attirées par la promesse d'argent facile car des "souteneurs" rôdent autour des escorts et recrutent sur les tchats internet. 
"Certains profitent de la faiblesse des femmes en proposant de l'aide pour les protéger mais ils les obligent à faire un certain nombre de clients par jour. Ils n'ont rien à faire à part rester à côté, allongé dans une chambre, à écouter si tout va bien! "

L'envers du décor

Et puis surtout, Alice a été récemment victime d’une agression. Elle a eu le nez cassé, l’œil tuméfié. Elle aussi reçu un coup de couteau.
Actuellement, l’auteur des faits est entre les mains de la justice. 

 

Ecoutez le reportage de Brice Vidal pour 100%


Voir aussi

Haute-Garonne

20/06/2019 16:48

Une histoire d'harcèlement sexuel.

...

Lire la suite
Haute-Garonne

20/06/2019 11:27

Après la section féminine de foot en 2013, Balma conjugue le rugby au...

Lire la suite
Haute-Garonne

20/06/2019 09:55

100% et la mairie vous propose une soirée familiale populaire et festive !

...

Lire la suite