Cela fait suite à une convention signée avec la préfecture qui leur permet en contrepartie d'ouvrir jusqu'à 2 heures du matin, alors qu'ils sont contraints actuellement de fermer à 23 heures.


C'est une expérimentation (la première en France) qui prend forme ce mardi 27 juillet dans les Pyrénées-Orientales. Plusieurs bars et restaurants du département peuvent rester ouverts jusqu’à 2 heures du matin, si et seulement s'ils n’acceptent que les clients qui ont leur pass sanitaire. Cela fait suite à une convention signée entre la préfecture des Pyrénées-Orientales et plusieurs établissements, alors que ceux-ci doivent normalement fermer à 23 heures (un arrêté pris il y plusieurs jours par le préfet pour lutter contre la hausse des contaminations au Covid-19). C’est d’ailleurs depuis cet arrêté que le syndicat de la profession, à savoir l’UMIH 66, a travaillé à trouver des solutions de ce type pour sauver la saison d’été des bars et restaurants.

Faire "le service après-vente" de ce pass

"C'est une très bonne nouvelle. C'est pour nous peut-être déjà la récompense de notre engagement depuis des mois à être force de propositions auprès des services de l'Etat. C'est également une confiance faite à nos professionnels qui auront à coeur d'appliquer ce pass, avant tout le monde. Peut-être aussi une responsabilité pour nous tous de faire un peu le "service après-vente" de ce pass, qui permet à nos clients de retourner dans nos établissements", se satisfait aujourd'hui Brice Sannac, président du syndicat de l'UMIH 66, qui a encore quelques interrogations. 

Quid de l'application du pass sur des terrasses ouvertes ?

La préfecture des Pyrénées-Orientales nous l'a bien rappelé : "ce protocole n'est valable qu'à condition que le pass sanitaire soit exigé de l'ouverture à la fermeture de l'établissement, et pas seulement après 23h". Mais évidemment, l'application du contrôle du pass sanitaire peut avoir "ses limites" selon Brice Sannac. "Je pense par exemple à l'application du pass sanitaire sur des terrasses aux accès très ouverts. Je ne vois pas comment nos professionnels vont pouvoir faire ceci, et j'attends les premiers retours d'expérience pour me forger une idée". 

Sur les bars et restaurants qui ont signé cette convention pour ouvrir plus tard, plusieurs officient sur le boulevard Cassanyes à Canet-en-Roussillon, autrement appelée "la rue de la soif". Il s'agit-là d'un lieu qui attire la foule durant tout l'été, les terrasses prenant place sur la moitié de la rue. Comment les gérants d'établissements vont-ils pouvoir contrôler les clients et leur afflux en masse ? Brice Sannac se veut plus rassurant.  "Sur le boulevard Cassanyes il y.a des professionnels qui sont très conscients des enjeux, de leur responsabilité, et qui ont mis en place un protocole d'ordre qui saura répondre aux attentes des collectivités locales, de la préfecture, et des consommateurs. Donc la sécurité il n'y a aucun problème."

"Vous verrez, ce soir sur le boulevard Cassanyes, il y aura de la bonne ambiance jusqu'à très tard dans la nuit, et ça va faire du bien au littoral catalan de retrouver des couleurs", ajoute avec enthousiasme le patron du syndicat de la profession dans le département. D'ailleurs aux premières nouvelles, sept bars et restaurants devaient être concernés ce mardi soir par cette expérimentation du pass sanitaire, mais il y en aura beaucoup plus selon l'UMIH 66. La préfetcure des Pyrénées-Orientales a elle-même précisé que "ce protocole sera signé avec les établissements demandeurs au fur et à mesure de leur saisine."

 

Brice Sannac, président du syndicat de l'UMIH 66,
Brice Sannac
Gérant du Carnaval Café à Argelès-sur-Mer


La liste des établissements qui appliquent le contrôle du pass sanitaire s'est allongée ce mercredi 28 juillet à plus d'une vingtaine de bars et restaurants, sur Perpignan, Argelès-sur-Mer, Canet-en-Roussillon, Saleilles, et même Vernet-les-Bains. 

 


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

20/09/2021 16:43

Le fameux "train des primeurs" va pouvoir reprendre du service pour la mi-octobre, une...

Pyrénées-Orientales

17/09/2021 13:21

La trentenaire a été conduite dans un état grave à...

Pyrénées-Orientales

17/09/2021 08:09

L'homme de 44 ans souffre ce vendredi de graves brûlures et doit être...