D'origine algérienne, il se serait présenté lui-même à la police.


Plus de 24 heures après le drame du quartier Saint-Mathieu à Perpignan, l'enquête avance. Pour rappel, un homme a été tué par balles ce dimanche 2 mai au soir, à l'angle des rues Jacques Dugommier et Camille Jourdan, dans le centre ville de Perpignan. Une enquête avait été ouverte pour homicide volontaire. Alors que les investigations menées par la police judiciaire perpignanaise continuent, un homme s'est rendu lui-même au commissariat. 

"Il a été placé en garde à vue. Les investigations se poursuivent pour déterminer le déroulement des faits", nous précise le procureur ce mardi soir.  Comme sa possible victime, l'homme est algérien, a 32 ans, puis est lui aussi en situation irrégulière. Impossible pour l'heure de déterminer avec certitude s'il s'agit du meurtrier.

Selon nos informations, ils étaient deux hommes au moment du drame, identifiés comme étant frères. Si le problème de coeur autour d'une jeune femme semble pour l'heure être une piste privilégiée, l'enquête se poursuit pour connaître les circonstances exactes du tragique événement. Une autopsie du corps du défunt doit avoir lieu prochainement.