Ils ont créé une appli qui pourrait révolutionner le recrutement en cuisine : Jobs and Chefs.

 

Leur projet pourrait régler pas mal de problèmes auxquels font face les restaurateurs.

On connait désormais le calendrier du déconfinement. La réouverture des terrasses de restaurants est pour le 19 mai, en salle c'est prévu le 9 juin prochain. Problème pour l’hôtellerie et la restauration : la pénurie de personnel se fait sentir. Avec les fermetures successives liées à la pandémie, on estime à 100 000 le nombre d’employés de la restauration qui ont quitté le métier en France. Deux Toulousains ont peut-être LA solution. Hélène et Clément Gallais viennent de sortir « Jobs and Chefs » il y a 1 mois : une plateforme web. L’application digitale sera elle en ligne jeudi 6 mai 2021. "Déjà 200 restaurateurs et cuisiniers inscrits et une vingtaine d’écoles" sourit Hélène Gallais qui a créé cet écosystème avec son frère "on prend le parti de réunir sur une même plateforme tous les acteurs de notre secteur" pour "faciliter la vie du chef" qui doit pouvoir "recruter du personnel en trois clics".

 

Hélène Gallais

 

Clément Gallais, le chef cuistot du duo, est désormais entrepreneur. Il a aussi travaillé au côté de Michel Sarran. Pour lui l’appli est la solution pour pallier la pénurie de personnel dans la restauration "au moins pour la cuisine" qui "a désormais une date fixe : on peut se projeter". Le jeune chef est confiant pour l'attractivité de la filière, après avoir "perdu espoir", le métier va retrouver "ses petites mains" car "on a toujours le jus, la pression du service qui manque" et "cela va toucher beaucoup de cuisiniers". A terme avec « Jobs and Chefs », le restaurateur va payer la publication de l’offre d’emploi, il pourra se mettre en relation avec les postulants via un chat. Pour le moment "Job and Chefs" est gratuit jusqu'au premier juillet en solidarité avec le secteur durement frappé par les restrictions sanitaires. Objectif : 500 utilisateurs mi-juin, avant peut-être "de développer le projet à l'international"...

 

Clément Gallais