Huit chasseurs ariégeois seraient entendus tour à tour dans les locaux de la gendarmerie de Saint-Girons, révèle La Dépêche du Midi. Ils seraient interrogés pour certains dans le cadre d'une  garde à vue depuis mercredi dans l'enquête liée à la mort d’une ourse le 20 novembre dernier à Seix.

 

Un chasseur de 70 ans est soupçonné d’avoir fait usage de son arme pour tuer l’animal, après avoir été blessé lors d'une battue. Selon nos informations, 3 chasseurs ont été entendus mercredi, dont le principal mis en cause auditionné jusqu'à 22 heures. Trois autres chasseurs ayant participé à la battue sont entendus ce jeudi, enfin deux autres seront entendus vendredi. Parmi eux la femme sapeur-pompiers qui aurait sauvé le chasseur blessé, également considéré à ce jour comme le tireur présumé.  

 

Le parquet de Foix avait ouvert une information judiciaire contre X fin novembre pour destruction d'une espèce protégée, "la battue avait lieu dans une réserve soumise à des restrictions du droit de chasse" avait indiqué Léa Filippi substitut du procureur de Foix. Le chasseur qui traquait le sanglier avait été grièvement blessé, avant de tuer l'ourse Gribouille, âgée de 4 ans et accompagnée de ses petits.

 

Selon le parquet "une seule balle a tué l’ourse", "lui perforant la trachée et les poumons". Le coup de fusil a donc été tiré au sein d’une réserve domaniale et l'infraction pourrait donc être reprochée aux groupe de chasseurs. La fédération de chasse de l'Ariège s'est déjà insurgée invitant ses adhérents à se rassembler vendredi matin devant la gendarmerie de Saint Girons dès 9 heures. 

 

 


Voir aussi

Ariège

12/08/2022 18:10

Eleveurs chasseurs et élus locaux s'étaient donnés rendez-vous pour...

Ariège

19/07/2022 08:14

Deux feux importants ont mobilisé de gros moyens de secours hier en Ariège. Des...

Ariège

05/07/2022 13:57

Les faits ont eu lieu ce mardi matin à l’hôtel l’Hostellerie de la...