L'assistante maternelle, condamnée après la mort du petit Sasha, 4 mois, a été libérée.

 

Cette histoire avait provoqué une vive émotion en Bigorre. Fin 2013, Sasha, un petit garçon de quatre mois et demi, décédait à l'hôpital, victime du syndrôme du bébé secoué.

 Annye Byran, à l'époque l'assistante maternelle de la famille, gardait Sasha à son domicile de Soues.  A la mi-journée, les pompiers avaient été appelés au domicile de la nounou pour prendre en charge l’enfant qui ne réagissait plus. Les secouristes avaient remarqué du sang qui coulait de sa narine.

Transporté à l’hôpital, Sasha sera hospitalisé à Tarbes puis à Pau avant de décéder le 2 décembre 2013. 

Suite à ce drame, la nounou a été incarcérée ,et jugée en février dernier devant la cour d'assises des Hautes-Pyrénées à Tarbes. Elle avait été condamnée à  7 ans de réclusion criminelle pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner". L'assistante maternelle a été transférée à la prison pour femmes de Pau à l’issue du verdict, mais a fait appel.

Elle avait aussi fait une demande de remise en liberté en attendant le deuxième procès. Demande qui a été acceptée ce mercredi 7 avril par la chambre d'instruction du tribunal de Pau. Annye Byran est donc sortie de prison ce mercredi.

Le procès en appel est prévu en 2022.

 

 

 


Voir aussi