Le procureur de la République de Cahors a demandé, ce jeudi, des peines de 2 ans de prison - dont 18 mois avec sursis pour le tireur et 12 mois avec sursis pour le directeur de battue. En décembre 2020, la chasse au sanglier avait viré au drame à Calvignac dans le Lot. Un chasseur d’une trentaine d’années, croyant tirer sur un sanglier, avait tué Morgan Keane 25 ans, alors que ce dernier coupait du bois sur sa propriété. Avec son directeur de battue que l’accusation considère « totalement désorganisée » avec « des manquements hallucinants », ils comparaissent pour homicide involontaire lors d’une action de chasse. « C’était un accident » s’est défendu le tireur tandis que la partie civile Me Benoit Coussy estimait qu’on était « à la limite de l’homicide volontaire » dans ce dossier.  

Lire aussi → Mort de Morgan Keane dans le Lot : procès d’un accident ou procès des chasseurs ?

Le tribunal correctionnel rendra sa décision le 12 janvier prochain. "C'est un soulagement pour ce qui est des réquisitions avec un panachage de prison ferme et de sursis" se félicitait Me Coussy avocat du frère de Morgan pour qui " c'est un message fort du procureur pour les chasseurs qui enfreindraient les règles". "C'était dur à entendre à l'audience, les détails là où il a été touché, les râles (...) c'a été utile pour continuer le chemin du deuil" expliquait Laurent un ami de la victime. 

 

Plus d'informations à suivre

A Cahors, Gilles Gauthier. 


Voir aussi

Lot

23/01/2023 18:41

Les faits ont eu lieu ce lundi en fin d’après-midi à Labastide-Marnhac,...

Lot

12/01/2023 10:16

Le tribunal correctionnel de Cahors a rendu son délibéré ce jeudi...

Lot

16/11/2022 16:45

Le tireur Julien F. et le directeur de la battue Laurent L. comparaissent à Cahors pour...