Une douzaine de magistrats ont répondu présent.

 

Le bras de fer entre le garde des Sceaux Eric Dupont-Moretti et les magistrats continue. Le ministre a dénoncé le corporatisme des magistrats lors de la nomination de la nouvelle directrice de l'école de la magistrature (ENM). Des propos qui ont mis le feu aux poudres. L'enquête administrative ouverte par le ministre de la Justice  contre trois magistrats du parquet national financier avait déjà créé une vague de contestation une semaine plus tôt. Emmanuel Abentin, juge de la détention de la liberté et représentant de l'union syndicale de la magistrature (USM), s'inquiète de la position du ministre. Le syndicat USM accuse Dupont-Moretti de défendre ses "intérêts particuliers" et met en cause l'exécutif, qui tenterait de se mettre en travers de l'indépendance judiciaire. 

Dans cet élan de mécontentement, les magistrats se sont donné rendez-vous à 13 heures devant chaque juridiction ce jeudi 24 septembre.