Les élus de la communauté de communes Sor et Agout ont voté ce mardi soir le PLUI, le plan local d'urbanisme intercommunal.

Une décision qui ouvre la porte au projet d'agrandissement de la ferme-usine de Lescout.

Cette exploitation aux 180 000 poules pondeuses crée la polémique et suscite la crainte des habitants qui signalent des nuisances. 

Les services sanitaires estiment que les réglementations sont respectées par le propriétaire. Hier soir le président de la communauté de communes  Sor et Agout, Sylvain Fernandez a annoncé que le préfet allait financer une étude de la qualité de l’air. 

Il note aussi que la délibération sur le PLUI a été approuvée. 

Sylvain FERNANDEZ revient sur les raisons qui ont conduit la majorité des élus à s’opposer à la décision des élus de Lescout, de limiter la taille de construction sur leur commune:

 

 

Les opposants ne désarment pas

Les opposants au projet d'extension sont déçus, même s'ils s'attendaient à ce vote.

Il ne vont pas en rester là. Trois communes ont voté contre le PLUI, sur les 26 communes de l’intercommunalité. 

Thomas Drieux, conseiller municipal à Lescout, craint un durcissement du conflit:

 

 

De leur côté, des agriculteurs soutenant le projet d'agrandissement, étaient satisfaits comme Christopher Régis des JA du Tarn. Il en a marre de l’agribashing:

 

 

Cela fait plus d’un an que le propriétaire de la ferme-usine de poules pondeuses de Lescout souhaite s’agrandir.