La galère pour les automobilistes embarqués sur le périphérique et à proximité.

 

Depuis ce jeudi matin les forains bloquaient Toulouse. Une action nationale lancée par le syndicat du cirque et de la fête foraine qui, en Haute-Garonne, a démarré à 7 heures au niveau de Castelnau d'Estrètefonds.

A l'origine, il était question d'une opération péage gratuit des forains, mais elle s'est rapidement transformée en opération escargot sur la rocade de la Ville rose. Des entrepreneurs du cirque ont également rejoint le cortège des forains. Alors qu'ils espéraient rencontrer les services préfectoraux et se rendre secteur François Verdier, les manifestants n'ont pas pu rentrer dans Toulouse. Empêchés par les forces de l'ordre.

Certains forains réclament plus d'aides de la part de l'Etat, alors qu'une négociation a déjà abouti hier à Paris. Il avait été acté entre le ministre chargé des PME et la fédération des forains de France que ces derniers pourraient bénéficier de l'aide allant jusqu'à 10 000 euros par mois s'ils sont contraints à la fermeture et bénéficier du plan tourisme.

La préfecture de Haute-Garonne avait été informée de l'action, laquelle n'était pas déclarée dans les règles, selon nos informations. 35 véhicules et une centaine de personnes étaient mobilisés. L'action était toujours en cours en début d'après-midi et les mécontents devaient se scinder en deux groupes. La manifestation était censée se terminer vers 17 heures.