Le drame : l'adolescente aurait fait une chute de 16 mètres.

 

Plusieurs de ses camarades l'ont vue chuter. Le choc et l'incompréhension à Tarbes, alors que vers 9 heures ce matin, une jeune fille de 17 ans est tombée du 4e étage au Lycée Marie Curie. 

 

Les faits

Que s'est-il passé ? Selon une source proche de l'enquête "l'adolescente a posé son sac et se serait jetée dans la cage d'escalier" à l'intérieur donc d'un bâtiment de son établissement, d'une hauteur de 16 mètres. Selon nos informations, il pourrait s'agir d'une tentative de suicide de la jeune fille scolarisée en Terminale. La victime a été évacuée à l'hôpital dans un état critique. Selon le Rectorat la jeune fille "grièvement blessée, est hospitalisée, son pronostic vital est engagé."

 

Les autorités s'exprimaient en milieu d'après midi

Mostafa Fourar, recteur de l’académie de Toulouse, a interrompu un déplacement dans le Lot et s'est rendu en urgence à Tarbes "pour exprimer son soutien à la communauté éducative". Des cellules d’écoute et psychologique "sont activées" au lycée, "en lien avec la préfecture, et l’ensemble des services de l’Etat".

Accompagné notamment du préfet, d'un membre du parquet de Tarbes et d'un responsable de la Région Occitanie, le Recteur de l'académie de Toulouse ont pris la parole en milieu d'après-midi.

Bénédicte Gilbert, la vice-procureure de Tarbes qui a ouvert une enquête ne confirmait pas la thèse du suicide "pour l'instant c'est prématuré de vous dire si la cause est accidentelle ou volontaire". Le recteur Mostafa Forar soulignait la mise en place des cellules d'écoute "c'est très important lors d'un choc émotionnel de cette nature".  Lisa, en BTS à Marie Curie, a une amie qui a été témoin de la scène "la victime a été vite prise en charge, beaucoup d'élèves pleuraient. Ca fait un choc".

 

BV avec sur place Gilles Gauthier.

Bénédicte Gilbert, le vice-procureur de Tarbes.
Lisa, en BTS au lycée Marie Curie.