Une femme d'une quarantaine d'années est montée en haut d'une grue à Colomiers avenue de l'Europe, ce mercredi vers 4 heures du matin. Elle dénonce la situation administrative de son enfant autiste. Car les aides qu'elle percevait pour Yanis 8 ans devraient êre diminuées. La police et les pompiers du Grimp (groupement d’intervention en milieu périlleux) sont sur place, ainsi que des élus du Conseil départemental de Haute-Garonne qui gèrent la MDPH, la maison départementale des personnes handicapées.

"Il n'y a que les grues qui marchent"

Yannis 9 ans est autiste reconnu handicapé à 80 % avec des pathologies associées, « ses droits se terminaient et en faisant réactualiser le dossier, ses aides ont été amoindries. Conséquence : les acquis de Yanis risquent de diminuer alors qu’il est scolarisé en milieu ordinaire » explique Mélanie, une amie de Muriel la maman perchée à 40 mètres de hauteur sur la grue. Elle a déployé une banderolle : "la MDPH m'a tué". Elle réclame « que la loi soit appliquée » précise son amie.

A-t-elle été inspirée par le précédent père d’enfant handicapé qui a eu gain de cause à Cugnaux il y a quelques jours ? « Pas forcément » explique-t-elle, Muriel connaissait ce moyen d’action depuis longtemps et « malheureusement, il n’y a que les grues qui marchent… » Les négociations ont duré jusqu'en milieu d'après-midi.

La mère de famille est descendu en milieu d'après midi, le conseil départemental précise que "son rendez-vous du 4 novembre pour réévaluer ses droits a été avancé au 26 octobre" et "elle a accepté de rencontrer une assistante sociale de la maison des solidarités de Colomiers vendredi". La maman, qui connait des problèmes financiers, n'était pas suivie jusque-là.

 


Voir aussi

Haute-Garonne

07/12/2021 07:43

Les Violets s'inclinent 2-1. 

...

Haute-Garonne

06/12/2021 14:34

Le Président du Conseil départemental de Haute-Garonne plaide aussi en faveur de...

Haute-Garonne

06/12/2021 10:50

Dimanche les squatteurs avaient quitté les lieux. 

...