La liesse des supporters algériens de Toulouse après la qualification en finale de la CAN

La liesse des supporters algériens de Toulouse après la qualification en finale de la CAN
100% RADIO
La liesse des supporters algériens de Toulouse après la qualification en finale de la CAN
Haute-Garonne
modifié le 15/07/2019 à 01:53

Même si la liesse est parfois devenue troubles...

 

L'équipe nationale d'Algérie s'est qualifiée pour la finale de la Coupe d'Afrique des Nations ce dimanche.

Les Fennecs l'ont emporté 2-1 face au Nigéria dans le temps additionnel.

 

Arnaud Bernard en liesse

Place Arnaud-Bernard, les fans algériens auront vécu avec angoisse les dernières minutes de la rencontre, certains devant la télé, d'autres les yeux rivés sur le smart phone branché à des enceintes bluetooth - pour que tout le monde puisse en profiter. 

95e minute, Mahrez fait trembler les filets nigérians. Aussitôt, la place Arnaud-Bernard voit une centaine de supporters ivres de joie se réunir pour fêter la victoire. 

 

 

On craque des fumigènes, on danse, une centaine d'inconditionnels se précipitent sur le rond-point AB. Les drapeaux algériens sont de sortie.

Rapidement, la circulation est bloquée dans une ambiance bon enfant. Des feux d'artifice sont tirés à l'improviste. Parallèlement, la police met en place des barrages sur les boulevards et sur l'avenue Honoré Serres pour dévier le flux de voitures.

 

 

Vers 23h30 les supporters - grands pères, jeunes majeurs, trentenaires, femmes et enfants - convergent vers Jeanne d'Arc et Jean-Jaurès dans un concert assourdissant de klaxons. D'autres prennent la direction de la place du Capitole. 

 

" Presque 30 ans qu'on attendait ça ! " nous crie ce père de famille qui tient fermement la main de son petit garçon dans cette joyeuse pétaudière.

Car, comme souvent dans ce genre de mouvement de foule, la majorité jubile et exhulte, mais la fièvre d'une minorité d'excités ternit les réjouissances.

On croisera un trentenaire près de Jean-Jaurès, supporter des Fennecs, attristé de constater certains débordements " comme d'habitude avec l'Algérie, il y a une minorité de petits c... qui met la pagaille. "

En effet, quelques bagarres éclatent et des poubelles sont systématiquement renversées par quelques énergumènes.

 

Les CRS convoqués en masse à Jean-Jaurès et au Capitole auront tôt fait de disperser la foule à coups de gaz lacrymogène quand la liesse devient troubles.

L'hélicoptère a tourné longtemps dans le ciel toulousain la nuit dernière.


Voir aussi

Haute-Garonne

21/08/2019 13:59

...

Haute-Garonne

20/08/2019 16:38

...

Haute-Garonne

16/08/2019 17:46

...