Soulagement et sentiment de victoire pour l'ancien manager emblématique du Stade Toulousain. La Fédération française de rugby a été condamnée à verser ce lundi 1, 008 millions d'euros à Guy Novès. Décision du conseil des prud’hommes de Toulouse. L’ancien sélectionneur du XV de France assignait la FFR qui l’a licencié pour faute grave, elle n'a pas été reconnue. Guy Novès réclamait presque 3 millions d’euros. Sa réaction au micro de 100% : "on l'espérait on l'a obtenu et on est [...] satisfait [...] c'était pour laver l'honneur d'une personne".

 

Rancune tenace

Guy Novès s'est dit désormais moins fermé aux propositions éventuelles émanant de clubs de rugby. Et à la question de savoir s'il pouvait rejoindre une liste d'opposition à Bernard Laporte en vue des prochaines élections à la tête de la Fédération, il a réagi, sourire en coin "vous verrez la suite [...] j'ai une sensibilité évidemment plus proche des personnes qui ne sont pas d'accord avec ce qu'il se passe... J'oublierai jamais."