Les travaux sur la RN116 à l’aval du barrage du Riubanys au niveau de Villefranche-de-Conflent nécessite la fermeture totale de la route jusqu’au 26 octobre. Durant cette période, le trafic est dévié vers les routes départementales qui traversent des communes du Conflent.


​Ce lundi, la nouvelle tournure qu'ont pris les travaux sur la RN116 perturbent le quotidien de plusieurs villages traversés par la déviation de circulation. Codalet, Taurinya, Fillols et Corneilla-de-Conflent sont concernés.  

"Les routes ne sont pas adaptées à cette circulation. Elles sont trop étroites, il n'y a pas de protection sur les bords, ce n'est pas prévu pour autant de véhicules", explique Patrice Arro, le maire de Corneilla-de-Conflent.


Selon le maire, ce sont 3 000 à 4 000 véhicules qui traverseraient chaque jour sa commune. Cela implique toute une mise place pour les services de la mairie. Balises et barrières de sécurité ont dû être installées pour fluidifier la circulation et le stationnement dans le village.

Patrice Arro nous confiait également sa crainte d’une prolongation des travaux ; notamment si les intempéries qui touchent les Pyrénées-Orientales cette semaine s'avéraient être importants. 

Du côté des habitants, on s'agace du trafic bien plus dense qu’à l’habitude, mais surtout du comportement des conducteurs. 

"Les incivilités ! On vient de voir une voiture qui doublait en plein dans le village. Ils ne respectent pas les limitations de vitesse", affirme Jean-Marc, habitant de Taurinya.


Et certains commerces ont décidé de fermer pendant cette semaine de travaux. La plupart sont à Villefranche-de-Conflent. C'est aussi le cas à Corneilla-de-Conflent par exemple, qui a vu sa boulangerie être temporairement remplacée par la poste, qui assure la vente du pain et de la presse.


Voir aussi