La Cour de cassation a annoncé vendredi le rejet d'un recours des avocats de Cédric Jubillar, soupçonné du meurtre de sa femme Delphine et détenu depuis plus d'un an, qui demandent sa libération.

Le 4 juillet dernier, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse avait estimé que le suspect numéro un dans la disparition de Delphine Jubillar, fin 2020 dans le Tarn, devait rester en prison, confirmant l'ordonnance du juge des libertés et de la détention (JLD), qui avait prolongé en juin de six mois sa détention provisoire.


"Après avoir examiné tant la recevabilité du recours que les pièces de procédure, la Cour de cassation constate qu'il n'existe, en l'espèce, aucun moyen de nature à permettre l'admission du pourvoi. En conséquence, la Cour déclare le pourvoi non admis", écrit-elle dans sa décision diffusée vendredi.


Cédric Jubillar, 35 ans, est détenu à l'isolement à la maison d'arrêt de Seysses, près de Toulouse, depuis juin 2021. Ses avocats ont multiplié en vain les recours devant la justice pour obtenir sa mise en liberté. Delphine Jubillar, infirmière de nuit de 33 ans et mère des deux enfants du couple, a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Près de deux ans plus tard, son corps n'a toujours pas été retrouvé.

 

AFP. 


Voir aussi

Tarn

30/11/2022 11:00

La première ministre, Élisabeth Borne, se déplace ce jeudi 1er...

Tarn

24/11/2022 18:44

La direction de Pierre Fabre et les syndicats ont conclu un accord dans le cadre des...

Tarn

24/11/2022 11:12

Pour la cinquième année consécutive, des fresques lumineuses vont...