Perpignan en fête ! Les Catalans sont champions après leur victoire contre Biarritz ce samedi à Montpellier.

 

On verra bien les sanq et or dans l’élite du rugby français la saison prochaine ! L’USAP a battu le Biarritz Olympique 33 à 14 ce samedi 5 juin au GGL Stadium de Montpellier.

Un match dominé par les Catalans


Ça n’a pas été simple en première période. Les Catalans ont mené dès la 10ème minute avec un essai de Georges Tilsley, transformé par Melvyn Jaminet. Mais les Biarrots, tenaces, sont revenus à quelques longueurs après plusieurs pénalités. Deux autres pénalités de Melvyn Jaminet ont permis de rester devant. 16-9 à la pause.

Et la deuxième mi-temps commence bien pour l’USAP grâce au sang-froid du buteur catalan avec une nouvelle pénalité. C’est ensuite une intervention irrégulière de Saïli qui permet aux sanq et or d’obtenir une mêlée devant le camp biarrot et à Ben Vola Vola de marquer le deuxième essai catalan, encore une fois transformé. S'en suit alors de longues minutes de combat sans point marqué, et une victoire qui se dessine pour Perpignan. Et comme un symbole, c'est Melvyn Jaminet qui propulse l'USAP avec un dernier essai catalan à la 73ème minute.

Le premier essai de Biarritz ne ternira pas l'ambiance. Puisqu'au bout de 80 minutes et d'une superbe finale des Catalans, l'USAP devient champion de France de pro D2. Score final : 33-14.


Les supporters célèbrent à Perpignan

Ce sont des milliers de supporters qui se sont mobilisés pour encourager leur équipe ce samedi dans tout le département, mais plus particulièrement à Perpignan. La mairie avait disposé des écrans géants pour suivre le match dans différentes places de la ville. Des centaines de personnes ont investi chacune d'entre elles ce samedi soir. Crise sanitaire ou pas, les supporters étaient bien décidé à faire la fête.

"Fiers" et "heureux", voilà les principaux adjectifs que nous donnent les Perpignanais pour décrire leur sentiment d'après-match.  "C'est la joie, c'est la folie de retrouver le Top 14, on n'était pas au stade mais c'est comme si on y était" nous dit "le pélican", un supporter perpignanais aujourd'hui conquis par son club. "On se sent heureux. C'est une magnifique fête qui se termine, avec une saison compliquée, sans supporters. Mais au final, on montre aujourd'hui qu'il y a tout le monde, qu'il y a tout le peuple catalan qui est fier", répond Cyril, qui compte bien fêter la victoire avec ses amis ce soir. Une fête qui s'arrêtera à 21h, heure du couvre-feu, quoique certains nous ont confié vouloir continuer à célébrer jusqu'au bout de la nuit... 

 

La joie des supporters catalans après le match