L'ire des anti-ours devant la préfecture à Pau

L'ire des anti-ours devant la préfecture à Pau
Pyrénées Atlantiques
Par Manon Bakour

70 éleveurs ont laissé éclater leur colère, hier, alors que se tenait une réunion en préfecture.


Il s’agissait de la première réunion de la commission dédiée à l’évaluation des dégâts causés par les ours et les loups. 

Les raisons de la colère : le retour d’hivernation des ours. Claverina, le plantigrade slovène réintroduit en Béarn en automne dernier est suspecté de s’être attaqué à un troupeau de brebis à Larrau dans les Pyrénées Atlantiques la semaine dernière. Ce week-end, c’est Goiat, qualifié de « super prédateur » qui aurait tué un porc noir et une brebis dans la vallée du Louron dans les Hautes Pyrénées. Ours mâle réintroduit dans les Pyrénées Catalanes en 2016.

 

Tour à tour, chacun a pu s’exprimer sur les prédations en cours et à venir, sur les élevages, les estives, ou encore sur la manière d’effaroucher éventuellement les plantigrades.

 

Notre journaliste Thomas Rossi a pu notamment rencontrer Jean-Pierre Pommies, éleveur à Bielle dans les Pyrénées Atlantiques ainsi qu’Olivier Maurin, président de la fédération Transpyrénéenne des éleveurs de montagne.

Jean-Pierre Pommies, éleveur à Bielle dans les Pyrénées Atlantiques
Jean-Pierre Pommies, éleveur à Bielle dans les Pyrénées Atlantiques
Olivier Maurin, président de la fédération Transpyrénéenne des éleveurs de montagne.
’Olivier Maurin, président de la fédération Transpyrénéenne des éleveurs de montagne.

Voir aussi

Pyrénées Atlantiques

16/05/2019 14:15

Il mettra fin à sa carrière à la fin de la saison.

...

Lire la suite
Pyrénées Atlantiques

29/10/2018 15:54

Il était jugé pour maltraitance animale après des vidéos...

Lire la suite
Pyrénées Atlantiques

08/10/2018 16:49