"Jeanne est morte dans mes bras" : une course pour aider la recherche contre le cancer des enfants à Toulouse

Témoignage poignant de Marion, la maman de Jeanne. Un événement caritatif en sa mémoire est organisé aux Sept Deniers samedi. 

"Jeanne est morte dans mes bras" : une course pour aider la recherche contre le cancer des enfants à Toulous
100% RADIO
Haute-Garonne
modifié le 21/09/2022 à 11:04

 

Témoignage poignant et gros plan sur une course pour aider à lutter contre le cancer des enfants à Toulouse.

La 3e édition de "La Jeannette" un événement caritatif, se déroule aux Sept Deniers samedi, place Job. Au programme : courses pour adultes, enfants et ados mais aussi de nombreuses animations. "La Jeannette" se tient en hommage à Jeanne, une petite toulousaine de 8 ans décédée d’une tumeur au cerveau : un glioblastome infiltrant du tronc cérébral. Les chances de guérison sont aujourd’hui quasiment nulles, le seul espoir : de nouvelles thérapies.

Marion Godart la mère de Jeanne se bat aujourd’hui pour faire avancer la recherche."quand on nous a annoncé qu'il n'y avait pas de solution pour Jeanne, c'était impossible à entendre. Donc cette course est dans l'optique de récolter des fonds car beaucoup de choses se développent comme l'immunothérapie. On doit mettre toute notre énergie sur la recherche. " 30 000 euros ont déjà été récoltés lors des précédentes éditions de cette course caritative, les fonds vont à l’institut Gustave Roussy.

 

"Ca peut arriver à tout le monde "

Digne, Marion se souvient des derniers jours de sa fille aînée "quand on a appris qu'il n'y avait plus d'espoir on était dans une terreur absolue. Et on a essayé d'organiser un véritable feu d'artifice de choses exceptionnelles, avec de nombreux artistes et des sorties pour Jeanne [...] elle a été scolarisée jusqu'au mardi et elle est morte dans nos bras le jeudi". Jeanne "était une petite fille formidable avec de grands yeux bleus [...] un petit enfant qui n'était presque jamais malade." rappelle sa maman pour qui "la vie a basculé du jour au lendemain".

Elle s'émeut encore de personnes réfractaires à évoquer le tabou suprême, la mort des enfants effraie et détourne "lors des tractages c'est comme si on était des parias un peu, les gens ont souvent un mouvement de recul" alors que "ça peut arriver à tout le monde..."

 

Tout savoir sur La Jeannette

 


Voir aussi

Haute-Garonne

03/10/2022 22:27

Un jeune de 20 ans a perdu la vie. Un autre est dans un état grave. 

...

Haute-Garonne

03/10/2022 22:14

L'agresseur présumé a été interpellé par la police samedi...

Haute-Garonne

03/10/2022 21:50

Le maire de Lanta, Marc Mengaud, va notamment devoir démissionner. 

...