INFO 100% - L'élevage de la honte près de Toulouse : 53 chiens étaient entassés chez le propriétaire

Les gendarmes sont intervenus cette semaine chez un particulier de Beaumont-sur-Lèze. 

 

 

INFO 100% - L'élevage de la honte près de Toulouse : 53 chiens étaient entassés chez le propriétaire
100% RADIO
INFO 100% - L'élevage de la honte près de Toulouse : 53 chiens étaient entassés chez le propriétaire
Haute-Garonne
modifié le 23/09/2022 à 13:35

 

Une cinquantaine de chiens étaient entassés dans des conditions indignes. Une opération coordonnée de gendarmerie et des différents services de l'Etat a été menée mercredi à Beaumont-sur-Lèze au sud de Toulouse dans le cadre d'une enquête ouverte fin 2021 par le pôle environnemental du parquet de Toulouse. Dans cette petite commune du Volvestre, un particulier possédant plusieurs chiens "dans des conditions insatisfaisantes" avait été sommé par les services vétérinaires de se mettre en conformité.

 

Au lieu d'être régularisée, la situation aurait empiré. Au point que, selon nos informations, 53 chiens étaient élevés ces derniers mois dans des conditions déplorables. "Ils étaient entassés et quasi abandonnés" nous explique une source proche du dossier. Le propriétaire a-t-il été dépassé par le nombre de portées de chiots ? En tout cas  mercredi, une vaste opération était lancée conjointement par les gendarmes de la compagnie de Muret, assistée des services de la Direction départementale de la protection des populations, la direction des services vétérinaires (DDPP 31) et la SPA pour procéder aux contrôles. Le propriétaire qui ne faisait pas commerce des animaux était placé en garde à vue pour "abandon d'animaux" et "absence durable de prise en charge d'animaux" puis déféré mercredi nous confirmait le procureur de la République Samuel Vuelta-Simon.

 

Le mis en cause a été condamné à 10 mois d’emprisonnement avec sursis et l'interdiction de détenir des animaux. Les toutous ont été placés au sein de refuges appartenant à la SPA, ils sont confisqués et désormais disponibles à l'adoption. Ce type d'opération pourrait bien se répéter, alors que la justice muscle son arsenal pour lutter contre la maltraitance sur les animaux. Le procureur général, Franck Rastoul, nous a indiqué avoir créé en septembre un pôle spécialisé dans la maltraitance animale. Sujet qui fera très prochainement l'objet d'un reportage sur 100%.  

 

© Photo Parquet de Toulouse


Voir aussi

Haute-Garonne

03/10/2022 22:27

Un jeune de 20 ans a perdu la vie. Un autre est dans un état grave. 

...

Haute-Garonne

03/10/2022 22:14

L'agresseur présumé a été interpellé par la police samedi...

Haute-Garonne

03/10/2022 21:50

Le maire de Lanta, Marc Mengaud, va notamment devoir démissionner. 

...