Après les voiture électriques, les vélos, les scooters et plus récemment les trottinettes électriques, Indigo Weel dévoile son nouveau projet : la mise à disposition de fauteuils roulants électriques. C'est une première dans le monde, et Toulouse est la ville privilégiée qui en profite en premier ! Pour concevoir ce projet, Indigo s'est associé à la start-up américaine Whill. 

 

Pour qui ? 


En partenariat avec Toyota Tshusho, le projet des fauteuils électriques sera mis en libre-service pour les personnes à mobilité réduites, celles qui sont blessées, celles qui sont en béquilles et veulent se balader dans les rues toulousaines sans se fatiguer, et également pour les femmes enceintes. Le fauteuil pourra supporter jusqu'à 110kg.


Jean Gadrat, directeur d'Indigo Weel, se confie pour 100%. 


A quel prix ? 


Les fauteuils devront être réservés deux heures à l'avance via l'application Indigo Weel.

Un employé du parking sera ensuite chargé de remettre le fauteuil à celui ou celle qui l'a réservé.

Contrairement aux autres systèmes mis en place précédemment par Indigo, les fauteuils devront absolument être restitués dans le parking dans lequel il a été emprunté.

Comptez 5 euros pour l'utilisation du fauteuil durant quatre heures. Si vous réservez pour le parking du Capitole, un dépôt de garantie de 100 euros vous sera demandé au moment de la réservation.

 


Deux parkings concernés et quatre fauteuils disponibles


Pour l'heure, seulement deux parkings de la ville Rose mettent à disposition ce moyen de locomotion, avec uniquement quatre fauteuils de disponibles pour le moment : le parking du Capitole, et celui de Victor Hugo.

Si le projet porte ses fruits, la société prendra des mesures pour déployer ce nouvel outil dans d'autres lieux de Toulouse, et pourquoi pas, par la suite, l'étendre au niveau national. 

Pour toutes infos pratiques, rendez-vous sur l'application Indigo Weel.