15 mois de prison pour l’homme qui avait agressé des pompiers à Castres, fin aout. Il était jugé en comparution immédiate ce jeudi, devant le tribunal correctionnel.

"Pour qu’un pompier batte en retraite, c’est que la situation devait être très tendue", s’est étonné le procureur lors de ses réquisitions. Le procureur qui pose cette question : "pourquoi attaquer un pompier ?"

L’avocat des sapeurs-pompiers, partie civile, se pose la même question : "leur devise, c’est courage et dévouement, leur métier est de sauver des vies….les insulter, les menacer, c’est inadmissible…"
Le 30 août, le prévenu avait mis le feu à sa voiture, dont les freins ne fonctionnaient plus…Les pompiers étaient intervenus face au risque de propagation aux alentours, et avaient été reçus par des insultes, des menaces, des jets de pierre et même un coup de poing, que le soldat du feu visé avait pu esquiver.
Le prévenu est apparut à la barre impulsif, colérique.  Il a refusé de reconnaitre avoir tenté de frapper le pompier, malgré son identification formelle à plusieurs reprises.

Le président est allé au-delà des réquisitions du procureur, en condamnant le prévenu à 15 mois de prison ferme. Il avait aussi 10 mois de prison à effectuer d’une peine précédente : il part donc en détention pour 25 mois.