Deux individus de 20 ans ont été mis en examen ce lundi 13 septembre 2021 au pôle criminel de Toulouse et incarcérés pour tentative d’assassinat. Ils ont reconnu avoir tiré avec un fusil à canon scié sur un homme de 22 ans samedi à Belberaud. La victime, évacuée à Purpan avec pronostic vital engagé, a été touchée à l’abdomen ; il aurait « le pancréas en charpie » et « devrait être ré-opéré ce mardi » explique une source proche du dossier.  La Brigade de recherches de la Gendarmerie de Villefranche-de-Lauragais assistée par la Section de recherches de Toulouse ont été saisis des faits.


LIRE AUSSI → Une fusillade éclate au sud-est de Toulouse : un blessé grave


Le déroulé de la fusillade

Le procureur de la République de Toulouse, Samuel Vuelta-Simon précise ce lundi soir que « la victime avait été prise à partie sur le parking du cimetière de Belberaud » alors qu’elle avait « rendez-vous avec d’autres personnes ». C’est alors que « deux individus circulant à bord d'un véhicule Renault Mégane » arrivent. Un homme descendait du véhicule et « faisait feu en sa direction », « le tireur remontait dans le véhicule, qui prenait la fuite. »

 

Les gendarmes vont alors identifier rapidement le véhicule et selon le parquet vont « remonter à son propriétaire […] placé en garde-à-vue dans le milieu de l’après-midi » samedi. Ce dernier « reconnaissait être le conducteur du véhicule ». Peu après le passager « se présentait spontanément à la gendarmerie » et « était à son tour placé en garde-à-vue ».

 

Tous les individus trempaient dans le trafic de stups

Les perquisitions ont mené à la découverte « de munitions, de numéraire et de 200 g de résine de cannabis ». Tous les protagonistes « sont connus de la justice pour des infractions à la législation sur les stupéfiants » assure le parquet. Selon nos informations, le tireur ne serait pas un délinquant chevronné. Le motif de la fusillade est-il lié au trafic de drogue ? Une affaire de cœur ? 

Lundi les deux mis en cause ont été « déférés par le parquet de Toulouse et présentés à un juge d’instruction ». Ils ont été placés en, détention provisoire après leurs mises en examen pour « tentative d’assassinat, participation à une association de malfaiteurs, détention de stupéfiants ». L’enquête se poursuit « sur commission rogatoire », procédure classique en matière criminelle. 

 


Voir aussi

Haute-Garonne

22/09/2021 17:12

Selon des témoins, la victime aurait sauté d'un pont au dessus de la rocade.

Haute-Garonne

22/09/2021 10:53

Cette affaire dramatique pose-t-elle la question de l'accompagnement et de la réponse...