Fouilles à Cagnac-les-Mines : "les gendarmes ne trouveront rien" regrette un Cagnacois habitué du secteur

Georges marche tous les jours dans le secteur de Drignac. La zone est ratissée par une centaine de gendarmes et de militaires depuis lundi.

Fouilles à Cagnac-les-Mines : "les gendarmes ne trouveront rien" regrette un Cagnacois habitué du secteur
100% RADIO
Fouilles à Cagnac-les-Mines  :
Tarn
modifié le 19/01/2022 à 16:47

 

Au troisième jour de vastes fouilles pour retrouver le corps de Delphine Jubillar, la zone de recherche a été élargie mercredi. Des militaires, équipés d'un gyrobroyeur, étaient visibles au fond d'un vallon, et la quasi-totalité des arbustes de la zone ratissée étaient abattus sur ce site proche de Cagnac-les-Mines, où habitaient l'infirmière de 33 ans et sa famille.

Nous avons rencontré Georges dans le secteur, il connait bien les alentours de Drignac et selon lui "les gendarmes ne trouveront rien". Cet habitant de Cagnac-les-Mines marche "tous les jours" autour du chemin de Drignac "j'ai l'habitude, tous les quatre mois ils bloquent soit le chemin de Médar soit le chemin qui monte à Cagnac". Il a même aperçu "des secours en montagne quand ils ont voulu fouiller Cap' Découverte".

Le septuagénaire a participé à l'hommage en faveur de Delphine et "on y entend de tout : qu'elle est enterrée ici ou alors des chasseurs me disaient qu'elle était dans le Tarn, lestée [...] et avec les silures (poissons carnassiers) qui se promènent, des monstres de 2 ou 3 mètres, ils la trouveront jamais". Les alentours de Drignac "ont été fouillés par toutes les sections et par le collectif Jubillar" témoigne-t-il. Pour Georges, le corps de Delphine "n'est pas là" sinon "ils l'auraient déjà trouvée" car "s'il était seul et qu'il l'a apportée là, je ne sais pas comment il a fait". Il modère son propos toutefois "je peux aussi me tromper et ils diront ce soir qu'ils l'ont trouvée".

Le retraité forme un voeu "souhaitons qu'on trouve un corps pour pouvoir dignement l'enterrer" ;"ici c'est un endroit calme" et "les gens en ont marre" "c'est devenu une attraction" concluant "je plains sincèrement ses enfants".

 

Affaire Jubillar. La zone des fouilles se précise

Comment s'organisent les fouilles à Cagnac-les-Mines : un spécialiste d'archéologie judiciaire répond

 


Voir aussi

Tarn

23/05/2022 11:22

La saison de Top 14 n'a pas encore rendu son verdict, mais déjà, 10 joueurs et...

Tarn

23/05/2022 11:13

Très belle ambiance pour la première de la course de caisses à savon!

...

Tarn

22/05/2022 23:38

Victoire des Tarnais 28-12. 

...