EXCLU. Marie-Josée Montesinos "la diabolique" de Mirepoix comparaitra le 24 janvier, avant son procès aux Assises

Elle est accusée d’avoir tué son ex-amant Christophe Orsaz ainsi que sa fille de 18 ans, avec l’aide d’un ancien cascadeur, Jean-Paul Vidal. Mais elle est aussi poursuivie pour d'autres faits. Explications.

EXCLU. Marie-Josée Montesinos "la diabolique" de Mirepoix comparaitra le 24 janvier, avant son procès aux A
100% RADIO
EXCLU. Marie-Josée Montesinos
Ariège
modifié le 11/01/2023 à 16:26

 

Marie-Josée Montesinos. Chez les habitués de la chronique judiciaire, ce nom inspire l’horreur. La native des Hautes-Pyrénées âgée de 60 ans est accusée d’avoir assassiné son ancien amant, Christophe Orsaz le 30 novembre à Bélesta en Ariège avec l’aide de son nouveau compagnon Jean-Pierre Vidal. Pire, les deux « amants diaboliques » n’ont pas hésité à abattre froidement la fille du paysagiste, Célia. L’étudiante de 18 ans a été tuée d’un coup de fusil dans le crâne dans une forêt de Puivert dans l’Aude, elle avait été témoin du meurtre de son père : tabassé à mort et jeté dans une fosse. L'horreur. Les deux mis en examen seront jugés en 2023 par la cour d’assises de l’Ariège, la date de l’audience n’est pas encore connue.

 

Une audience correctionnelle pour l'ex infirmière

Mais Marie-Josée Montesinos aura un premier rendez-vous avec la justice. Selon des informations concordantes de 100% Radio et La Dépêche du Midi, celle qui est qualifiée « d’intelligence perverse » de « manipulatrice » « psychotique » ou « névrotique » comparaitra le 24 janvier 2023 en audience correctionnelle pour des faits de vols, de harcèlement moral et d’atteinte à la vie privée. Des faits commis en avril 2017 à Mirepoix. La victime : Christophe Orsaz. On est en mesure d’affirmer qu'au moins trois plaintes ont été déposées par ce dernier contre son ancienne maîtresse entre avril et mai 2017. Des plaintes qui, à l'époque, avaient été classées sans suite par le parquet.

 

La victime : son ancien amant qu'elle a fait assassiner

L'actuel procureur de Foix, Olivier Mouysset, a visiblement décidé de rouvrir ces dossiers, alors que l’information judiciaire ouverte au criminel - pour les disparus de Mirepoix - et pilotée par le juge d'instruction toulousain Fabrice Rives a dépeint la perversité du personnage Montesinos. Jusqu'à sans doute prouver des infractions connexes. Médisante, Marie-Josée Montesinos avait notamment usé de « stratagèmes » ayant conduit au licenciement de Christophe Orsaz, selon des documents que nous avons pu consulter. Des clés ouvrant le logement de Christophe Orsaz avaient également été découvertes chez Marie-Josée Montesinos. L'audience du 24 janvier 2023 ne manquera pas d'attirer les curieux au tribunal judiciaire de Foix. Marie-Josée Montesinos y sera défendue par Me Laurent De Caunes. 

 

 

Brice Vidal avec Jacques Déjean.

Photo : Marie-Josée Montesinos © Facebook


Voir aussi

Ariège

24/01/2023 16:12

Le procès de l'horreur. Marie-Josée Montesinos et Jean-Paul Vidal ont...

Ariège

27/12/2022 16:48

Un TER et une voiture sont entrés en collision cet après-midi, peu après...

Ariège

26/10/2022 19:02

4 voitures avaient été dérobées la semaine dernière, avant que...