Un accord de reprise signé pour l'usine Tarbes Industry

 

C'est un énorme ouf de soulagement que poussent les salariés de Tarbes Indutry, ex-Vallourec et ex-Altifort. La préfecture des Hautes Pyrénées a confirmé ce mardi, dans un communiqué, la reprise de l'entreprise tarbaise, basée sur le site de l'Arsenal, par un groupe important, côté en bourse. Ce groupe n'est autre qu'Europlasma, expert des solutions de dépollution.

La fin d'un long calvaire pour le personnel bigourdan. Le propriétaire actuel bloquait depuis de nombreux mois les négociations, mais après un énième rebondissement, les 25 salariés voient enfin le bout du tunnel.

 

Selon le communiqué d'Europlasma,  " cette opération de croissance externe confirme la deuxième phase du plan stratégique d’Europlasma, articulé autour de 3 axes, à savoir : la dépollution, la décarbonation et la valorisation. L’acquisition de Tarbes Industry permettra d’intégrer l’ensemble de la chaîne de valeur relative à la torche à plasma et de valoriser les produits issus du traitement des déchets de l’industrie de l’aluminium."

 

La CGT de Tarbes Industry tient à rassurer les salariés : Tous les emplois seront conservés. D'autres postes seront même créés. Europlasma prévoit d’investir près de 10 millions d'euros sur 4 ans  et un retour à la rentabilité de Tarbes Industry dès 2022.

La reprise doit encore être validée par le tribunal de commerce. La réponse est attendue dans les trois semaines à venir. L'activité du site tarbais sous l'égide d'Europlasma doit débuter à la fin du mois de juin.

 

Benjamin Duez, de la CGT Tarbes Industry ne cache pas son soulagement

Voir aussi