Et si des Toulousains perçaient les mystères de l'univers ?

Et si des Toulousains perçaient les mystères de l'univers ?
Haute-Garonne
Par Clémence Fulleda

Fabriqué à Toulouse, l'instrument X-IFU partira bientôt dans l'espace pour observer galaxis et trous noirs.


​Vous vous souvenez peut-être de la première photo du trou noir dévoilée en avril dernier ?

Et bien un instrument fabriqué à Toulouse veut maintenant décrypter les trous noirs, comprendre comment ils se sont formés et étudier la croissance des galaxies.

800 kilos

Cet instrument s'appelle X-IFU. Il partira en décembre 2031 à bord du téléscope spatial européen Athena, pèsera 800 kg et sera équipé de 4 000 détecteurs. Il est considéré comme l'instrument le plus complexe jamais réalisé pour une mission spatiale scientifique.

Il sera construit par un consortium international regroupant 13 pays, ainsi que l'agence spatiale européenne. L'assemblage et le pilotage se font à Toulouse, par l’institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie de Toulouse (IRAP) et le centre national de l'étude spatiale (CNES).

Son rôle : étudier la croissance des galaxies mais aussi des trous noirs, et ainsi de comprendre leur influence mutuelle. Il permettra également de distinguer comment les galaxies se sont regroupées pour former la structure que l’on connaît aujourd’hui. En clair , pourquoi notre univers existe, bref l'origine du monde! 

"X-IFU est 10 à 100 fois meilleur que les instruments de la génération actuelle", assure Didier Barret, directeur de recherche au CNRS.

Capter les rayons X lumineux

Ce spectomère captera les rayonnements X lumineux émit par des phénomènes puissants tels que les trous noirs grâce à des capteurs avec des miroirs qui reflètent les rayons et capte la chaleur. Cette chaleur sera ensuite refroidie pour être transformé en signal électrique qui lui pourra être analyser.  

"On participe au rayonnement de Toulouse en France et dans le monde", se félicite Thien Lam-Trong, membre du CNES.

 

-Florian Lafon, avec C.F.- U

 

(photo de l'article : le téléscope Athena issue du site de l'Irfu)

Didier Barret, avec Florian Lafon pour 100%
Thien Lam-Tronget Didier Barret, avec Florian Lafon pour 100%
La première image d'un trou noir, prise en avril 2019

La première image d'un trou noir, prise en avril 2019


Voir aussi

Haute-Garonne

20/06/2019 09:55

100% et la mairie vous propose une soirée familiale populaire et festive !

...

Lire la suite
Haute-Garonne

20/06/2019 06:45

Des rafales de vent de plus de 130km/h et de grosses quantités d’eau et de...

Lire la suite
Haute-Garonne

19/06/2019 07:52

Les faits se sont produits, ce mardi soir, route de Launaguet à Toulouse.

...

Lire la suite