Le rassemblement était programmé place Arnaud-Bernard à Toulouse aux alentours de 14 heures.

Les enseignants et autres personnels de l'Education nationale, exaspérés par la valse des protocoles sanitaires liés au Covid-19, ont participé jeudi à une grève largement suivie et manifesté pour demander des réponses au gouvernement. Ils étaient entre 2000 et 3000 personnes à défiler à Toulouse pour exprimer leur ras-le-bol comme Agnès, enseignante au Lycée Toulouse Lautrec : « la crise actuelle est un révélateur d’un problème bien plus important qui existe dans les écoles depuis des années ». Un avis partagé par la majorité des manifestants, venus en nombre.

 

Jean-Michel Blanquer dans le viseur des enseignants

« Qu’on arrête de nous balancer des protocoles tous les jours » s’exclament une enseignante qui travaille en éducation prioritaire. En effet, les dernières sorties médiatiques du ministre de l’Éducation nationale ne passent pas chez les enseignants. Pour Julien, syndicaliste au CNT venu soutenir le mouvement, il faut « protéger les enseignants et privilégier la santé en leur donnant les moyens nécessaires pour faire leur travail ». Jean Castex recevait dans la soirée les syndicats. Près de 78.000 personnes ont manifesté en France, dont 8.200 à Paris, selon le ministère de l'Intérieur, qui a recensé 136 actions dans tout le pays.


Photo : syndicat sud 31 


Voir aussi

Haute-Garonne

08/08/2022 10:15

Aux Sables d’OIonne, le projet Jourdain, dispositif pilote en Europe, pourrait inspirer la...

Haute-Garonne

07/08/2022 18:12

Score final 1-1 face aux Aiglons.

...

Haute-Garonne

07/08/2022 18:12

Le propriétaire a été placé en établissement psychiatrique....