100% s'intéresse à une indemnité assez contestée au sein du Conseil régional.

 

Candidate dans la course au Capitole, Nadia Pellefigue qui a fondé le mouvement UNE (Une Nouvelle Energie), est soutenue par le PS, le PC et le PRG en Haute-Garonne.

Elle a longtemps gravité dans les instances locales du PS 31 : en 2004, elle devient assistante parlementaire de la députée européenne Françoise Castex. Poste qu’elle occupe pendant 10 ans, avant de se porter candidate en interne face à sa propre députée. Élue sur la liste menée par Martin Malvy aux élections régionales de 2010, elle deviendra vice-présidente. Cette "professionnelle de la politique" restera vice-présidente, après l’élection de Carole Delga aux régionales de 2015.

Nadia Pellefigue est actuellement VP de la Région Occitanie, chargée du développement économique, de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur. La jeune quadra touche à ce titre une indemnité de 2575 euros net par mois, selon sa déclaration publiée sur le site de la Région Occitanie.

Toutefois, il n'est pas fait mention d'une autre indemnité que la socialiste perçoit, au grand dam de plusieurs élus d'opposition au Conseil régional. Elle concerne ses fonctions d'administratrice de l'agence régionale Ad'Occ, l'agence régionale de développement économique. Une structure présidée par Carole Delga et dont la vice-présidente est Marie-Thérèse Mercier, conseillère régionale d’Occitanie. Toutes deux occupent ces fonctions, selon nos informations, sans percevoir aucune indemnité.

 

Nadia Pellefigue seule élue régionale rémunérée au titre d'une agence satellite

Au contraire de Nadia Pellefigue qui perçoit aujourd'hui une rémunération estimée entre 800 et 1000 euros par mois comme administratrice d'Ad'Occ.

Cette "gratification" n'est pas mentionnée dans sa déclaration de transparence publiée par le Conseil régional, mais il est fait mention de 10 700 euros nets annuels perçus en 2017 dans une autre déclaration, celle produite par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

A l'époque, Nadia Pellefigue était présidente déléguée de l'agence économique Madeeli, qui depuis a fusionné avec d'autres structures pour devenir "la super agence" Ad'Occ. Alors qu'elle n'est plus que simple administratrice d'Ad'Occ, celle qui brigue la mairie de Toulouse est, à ce jour, la seule élue régionale rémunérée au titre d'une agence satellite du Conseil régional d'Occitanie, en plus de son indemnité d'élu.

 

Nadia Pellefigue justifie son indemnité

Elle explique être administratrice "unique" du GIE d'Ad'Occ "mon rôle est d'assurer le suivi et la signature des contrats d'une agence qui est singulière, singulière parce qu'elle regroupe plus de 180 collaborateurs" se défend Nadia Pellefigue "j'ai dû assurer la fusion de six anciennes agences, redéployer Ad'Occ au niveau territorial et lui donner une dimension internationale" ajoute la socialiste qui assure que cette tâche lui demande "un investissement important".

Mais quels sont alors les rôles de Carole Delga, la présidente d'Ad'Occ et a fortiori de la vice-présidente en 2019 Marie-Thérèse Mercier, toutes deux responsables juridiquement des diverses opérations de la structure ? Ad'Occ est également pourvue d'un directeur général : Nicolas Shaeffer a été nommé en décembre 2019, il a pris ses fonctions début janvier 2020.

Les services de la Région, de leur côté, expliquent que "cette rémunération a été présentée en Assemblée générale de l'agence, c'est une information publique et conforme à la loi."

 

Nadia Pellefigue s'explique.

Les agences satellites du Conseil régional d'Occitanie.

 

-    Ad’occ : agence régionale de développement économique (elle compte principalement des ingénieurs et des experts des filières économiques régionales. Elle est déployée en Occitanie sur 14 implantations et à l’international au travers de 4 Maisons de la Région et bureaux (Casablanca, Londres, New York et Shanghai). Ses missions : prospection de nouveaux marchés, promotion du  «  produit  en  Occitanie »,  aide à la création d’entreprises innovantes.)  

-    ARAC : agence régionale aménagement construction.
-    AREC : agence régionale énergie climat.
-    CRT : comité régional du tourisme.
-    Occitanie Livre et Lecture.
-    Occitanie Films.
-    ARB : agence Régionale de la biodiversité.
-    Occitanie Europe.