Ils sont les oubliés du déconfinement.

 

Alors que le calendrier de réouverture a été dévoilé pour les commerces, restaurants et lieux culturels. Les propriétaires de boîtes de nuit ne voient pas la lumière au bout du tunnel.

Fermées depuis mars 2020, tous les espoirs d’une réouverture des discothèques se sont envolés. Pendant que les commerces, restaurants ou encore les salles de concert vont pouvoir rouvrir progressivement à partir du 19 mai. Aucune date de réouverture na été annoncée pour les clubs de nuit. Une décision qui ne passe pas auprès des propriétaires de boîtes de nuit. Pierre Barbé gérant du Market Club à Perpignan et président des cafés, bars et discothèques à lUMIH, a le sentiment que cette profession nest pas du tout considérée par le gouvernement « on se sent totalement exclus et surtout très en colère ».

 

Une réouverture lointaine

Si la situation sanitaire ne se dégrade pas, lessentiel des restrictions encore en vigueur (fermetures, couvre-feu, jauges) devrait être levé pour la plupart des établissements, le 30 juin. Pour Pierre Barbé, il est difficile de se projeter vers une réouverture. Pour autant, si les boîtes peuvent rouvrir fin juin, il estime que cette réouverture ne sera pas simple pour tous les établissements « les discothèques sur la côte fonctionneront, dans les villes, ce sera un petit peu plus compliqué » explique-t-il. Une réouverture qui est encore lointaine, Emmanuel Macron na même pas cité les discothèques au rang des établissements dont la réouverture pourrait être conditionnée à la présentation dun pass sanitaire.

 

 

Margaux Alix.

Photo d'illustration Purple-Toulouse.