Jeanine Morisse, épouse Messerli, figure de la Résistance toulousaine, est décédée le 11 septembre dernier à l’âge de 100 ans.

"Née le 19 mai 1921 à Auch (Gers)" rappelle le conseil départemental, "Jeanine Morisse est étudiante aux beaux-arts à Toulouse lorsqu’elle décide de devenir résistante". Le 18 juin 1940, elle devient agent de liaison entre le lieutenant anglais Marcus Bloom, un opérateur radio, et son chef de réseau. En 1943, elle est dénoncée, "la résistante est obligée de se cacher successivement dans plusieurs petits villages du Gers". Elle sera arrêtée en avril 1943 avec son père, également membre de la résistance.

D’abord emprisonnée dans la prison de Furgole à Toulouse, elle sera déportée à la prison de Fresnes le 28 mai 1943. Le 25 janvier 1944, elle est déportée en camion au camp de Compiègne, "où elle retrouve ses amis de la résistance toulousaine". Le 31 janvier, elle part en train depuis la gare de l'Est et arrive le 3 février 1944 à Ravensbrück. Jeanine Morisse-Messerli a été l'une des témoins majeurs du Musée départemental de la Résistance et de la Déportation.

 


Voir aussi

Haute-Garonne

22/09/2021 17:12

Selon des témoins, la victime aurait sauté d'un pont au dessus de la rocade.

Haute-Garonne

22/09/2021 10:53

Cette affaire dramatique pose-t-elle la question de l'accompagnement et de la réponse...