Face à face : Le représentant des artisans et commerçants de Toulouse et le boss de la CGT Haute-Garonne.

 

Faut-il stopper les manifestations le samedi pour aider les petits commerçants tout juste déconfinés ? On ouvre le débat. « Trop c’est trop » estiment les commerçants toulousains. Les commerçants et artisans des Métropoles de France réclament dans un communiqué national ce mercredi "le droit de travailler sereinement". Ils veulent interdire les manifestations en centre-ville, ou au moins les règlementer.

 

Toulouse haut-lieu de contestation

Toulouse est  plus que jamais concernée. La Ville rose a connu, samedi dernier, des échauffourées et des dégradations en centre-ville suite à une manifestation contre le projet de loi de sécurité globale. Philippe Léon, le président de la fédération des artisans et commerçants de Toulouse veut "une zone commerciale protégée" en centre-ville, il est furieux après les heurts du week-end - ce samedi était le premier jour d'ouverture pour les commerces dits non essentiels "les clients étaient au rendez-vous, tout ça pour se retrouver noyés dans les gaz, avec des charges de voyous. Stop ! Que l'Etat prenne ses responsabilités."

Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, demande dans un tweet de faire cesser "les manifestations illicites du samedi après midi". Excluant les manifestations "classiques" et autorisées des organisations syndicales représentatives, ces dernières n'entraînant généralement aucun débordement.

 

Philippe Léon

 

La manifestation CGT FSU indolore pour le commerce toulousain ?

Faut-il davantage règlementer ces rassemblements à Toulouse ? Nous avons posé la question à Cédric Caubère secrétaire général de la CGT en Haute-Garonne. Consubstantiellement opposé à toute interdiction de manifester, il affirme ne "pas être l’ennemi des petits commerçants" qui "ne doivent pas se tromper de cible", pour lui "c’est le monopole des grandes surfaces qui détruit le petit commerce". Pour ce qui est de sa manifestation samedi prochain au départ de Saint-Cyprien à 10 heures, Cédric Caubère estime que "les petits commerçants n'auront pas à souffrir de grand chose".

En attendant, une rencontre est prévue entre les services préfectoraux et les commerçants d'ici samedi, jour où trois manifestations sont prévues à Toulouse. Notamment celle de la CGT et de la FSU mais également un rassemblement contre la loi dite de sécurité globale à 11h30, au Monument des combattants de la Haute Garonne Allées Forain-François Verdier...
 

 

 

Photo - archives 2019.

 

Cédric Caubère