Jean-Luc Rivière, en ballotage favorable, est-il en passe de mettre fin à un règne de plus de 100 ans de la gauche à Cazères ?

Le centriste opposant historique au maire démissionnaire, le socialiste Michel Oliva, a récolté environ 46% des suffrages, ce dimanche 12 septembre 2021, lors de l'élection municipale partielle dans cette commune de 5000 habitants du nord Comminges. Le candidat se posant comme l'héritier du maire sortant, le socialiste Ahmed Hamadi, totalise 45% des suffrages. Maryse-Hélène Malroux, candidate novice en politique et soutenue par le micro parti de gauche GRS (Gauche républicaine et socialiste) recueille presque 9% des suffrages.

Maryse-Hélène Malroux a déjà appelé, en dépit de la proximité de GRS avec le PS, à voter en faveur du radical valoisien Jean-Luc Rivière. "Notre liste TOUS ENSEMBLE POUR CAZERES SUR GARONNE a réalisé un exploit" a-t-elle indiqué dans un communiqué ce dimanche  "notre candidature aura permis de propulser Monsieur RIVIERE sur le devant de la scène après plus de 36 ans de sacrifices au service de sa ville".

Jean-Luc Rivière indiquait de son côté ce dimanche soir "on est en tête, il nous reste à transformer l'essai, les gens ont voulu montrer qu'un changement était possible à Cazères, dans les méthodes et sur le fond."

Ahmed Hamadi, dont la campagne a été polluée par des accusations liées à la précédente mandature (100% s'en était fait l'écho), n'a pas souhaité réagir à chaud.

 

Photo FB ville de Cazères.

 


Voir aussi

Haute-Garonne

22/09/2021 17:12

Selon des témoins, la victime aurait sauté d'un pont au dessus de la rocade.

Haute-Garonne

22/09/2021 10:53

Cette affaire dramatique pose-t-elle la question de l'accompagnement et de la réponse...