La femme d’un entrepreneur bien connu d'Estancarbon avait été victime d'un home-jacking.

 

Au moins sept individus ont été interpellées par la gendarmerie, mardi 24 novembre, dans le cadre d'une enquête ouverte pour vol avec armes en bande organisée.

 

Le 29 juin dernier, au moins trois individus pénétraient au domicile d'un entrepreneur bien connu d'Estancarbon près de Saint-Gaudens : un négociant notamment spécialisé dans les véhicules poids-lourds. L'homme a eu de la réussite dans ses affaires, et c'est probablement ce qui a conduit ces malfaiteurs bien renseignés à commettre un home-jacking chez lui. "Jackpot" pour les bandits qui débarquaient cagoulés et armés chez le couple. Ils terrorisaient et saucissonnaient la femme de l'entrepreneur et repartaient avec des bijoux et du numéraire, un préjudice s'élevant à environ 100 000 euros.

 

Une information judiciaire était rapidement ouverte au pôle criminel de Toulouse et l'enquête était confiée à la brigade de recherches de la compagnie de Saint-Gaudens et à la Section de recherches de Toulouse. Après plusieurs mois d'une enquête minutieuse, le coup de filet est intervenu mardi 24 novembre à l'aube. Une cible était visiblement considérée comme "prioritaire". Les malfaiteurs, dont certains sont déjà connus de la justice, appartiennent à la communauté des gens du voyage. Selon nos informations, les arrestations ont été opérées hors du département, hormis un suspect haut-garonnais cueilli chez lui.

 

Le magistrat instructeur a prononcé les mises en examen de cinq des suspects, vendredi dernier. Quatre ont été placés en détention provisoire. L'enquête se poursuit.