Les néo-députés de Haute-Garonne ont fait leur entrée dans l’hémicycle ce mardi. Ils sont six nouveaux (Hadrien Clouet sur la 1re, Anne Stambach-Terrenoir sur la 2e, François Piquemal,  Christophe Bex sur la 7e, Christine Arrighi sur la 9e) et un seul appartient à la majorité présidentielle (Dominique Faure sur la 10e circonscription). Parmi les parlementaires NUPES fraîchement élus l’Insoumis Christophe Bex, 60 ans, élu sur la circonscription du Muretain et du Volvestre. 

 

Première journée type racontée par le néophyte

Syndicaliste et gilet jaune il était plutôt habitué aux cortèges de manifestants depuis quelques années, alors forcément "entrer dans l'hémicycle c'est beaucoup d"émotion" explique-t-il "c'est la maison du peuple où on a vu l'emplacement où avait siéger Jean-Jaurès ou Léon Blum" et il n'était pas loin d'être submergé "on pense à ses proches, ses parents qui sont plus là, sa famille et ceux qui nous ont guidé et soutenu : c'est euphorique". 

 

Hommage aux personnels de l'Assemblée

Avec son look casquette et barbichette,  l'ancien postier, raconte "le matin on a fait la photo et on est tous rentrer dans l'Assemblée, c'est comme une vague" sans oublier les démarches administratives "numérique, ouverture d'un compte, sécurité sociale, le transport". Les anciens députés Insoumis "sont là pour nous épauler" et aider à comprendre les arcanes du pouvoir législatif français. Bien loin des dérives factieuses de certaines manifestations des Gilets Jaunes à Paris, Christophe Bex rendait hommage "à tout le personnel de l'Assemblée Nationale, ils sont en or, au service des gens".   

 

Une rémunération confortable pour éviter la corruption 

Questionné sur la rémunération de députés, parfois décriés dans les manifestations comme étant "hors sol", Christophe Bex agent administratif de profession n'éludait pas : "5600 euros net c'est un beau salaire c'est le dernier échelon de la fonction publique, plus de 4 fois le SMIC" mais "ça permet d'éviter que les députés soient corruptibles" et après tout "il n'y a pas que les bourgeois qui peuvent être députés, cela permet à une femme de ménage ou un boulanger d'être parlementaire". Le militant Insoumis rappelle qu'il verse un huitième de sa rémunération à la France Insoumise. Il  n'oublie pas pour autant d'où il vient, en témoigne son tweet mardi "même si Macron ne veut pas, nous on est là" écrivait-il arborant la V de la victoire devant l'Assemblée.    

 


Voir aussi

Haute-Garonne

06/07/2022 21:06

La cour d'assises de Haute-Garonne a rendu son verdict ce mercredi dans ce "cold...

Haute-Garonne

06/07/2022 19:17

L'incendie qui s'est déclaré ce mercredi matin a obligé à...

Haute-Garonne

06/07/2022 11:29

Gros déploiement des secours, ce mercredi, à la station Patte d'Oie. 8...