Une sortie du ministre qui devrait provoquer l'émoi dans le Tarn

 

Le ministre de l’agriculture et de l’alimentation était en déplacement à Toulouse. Didier Guillaume s’est rendu hier soir au congrès de l’AGMP, l'Association Générale des Producteurs de Maïs. Plusieurs points chauds ont été abordés.

Entre autres, la question de l’utilisation de produits phyto-sanitaires, ou la production d’OGM. Le ministre a essuyé quelques huées, mais il a insisté sur la nécessité "de continuer dans la transition écologique."

 

"Le préfet à la peine" sur Sivens : lapsus ou aveu ?

 

Soirée agitée pour Didier Guillaume puisqu'un des agriculteurs de l’assemblée l’a aussi "chahuté" à propos du nouveau projet de barrage à Sivens, accusant l’État de « complaisance » face aux ONG et associations de défense de l'environnement.

La réponse du ministre a été plutôt surprenante, il a précisé "l'Etat travaille, le préfet est à la peine" tout en espérant trouver une "solution de sortie." A-t-il voulu dire que le préfet était "à la manoeuvre." S'agit-il d'un lapsus ? "On est en train d'aboutir" rassurera-t-il.

Un nouveau projet d'irrigation est en discussion dans la vallée du Tescou. L'Etat fait face d'un côté, à la volonté du monde agricole de construire des retenues d'eau, de l'autre à l'opposition des écologistes.      

 

Tom Pujalte